Yo soy Chiapas !

16/06/2010 - Pays : Mexique - Imprimer ce message
San Cristobal de Las Casas, dans le Chiapas.
San Cristobal de Las Casas, une petite ville magnifique au milieu des montagnes, une ambiance roots, des couleurs partout, idéal pour un séjour tranquille et relaxant.
San Cristobal, c'est un peu un piège pour celui qui doit bouger rapidement. On a envie d'y rester encore un peu.
San Cristo, il fait pas souvent beau, souvent nuageux, des pluies de temps à autre, des personnes enrhumées.
Mais malgré la météo, c'est un spot magnifique.

Pour apprécier un endroit, ça dépend du climat : On va dire que c'est plutôt négatif, mais au moins on transpire pas du matin au soir.

Pour apprécier un endroit, ça dépend des rencontres : 
Parfait ici. Une auberge située rue Commitàn, Posada 5, avec un roulement de voyageurs venant des 4 coins du monde. Philip le Suédois, bilingue anglais-espagnol, Daniel le Californien accompagné de sa guitare, Mihal le 1er Roumain rencontré sur les routes et qui possède un Reflex numérique, Francisco le jeune gérant des lieux, Pete le gars qui vient de l'ìle Jersey dont j'ignorais l'existence, les 2 Montréalais Valérie et Gabriel, les 2 belges francophones, le Belge flamand, le rasta Mexicain, la Canadienne poilue, le vieux Français, Manu l'argentin, Tonio de Monterrey, Isabel la Barcelonaise, le type dont j'ai oublié le prénom et qui devenait très susceptible quand il avait bu, la fille de Vancouver adepte du yoga matinal, le finlandais qui s'est fait mettre les menottes et racketer par la police pour un bout de marijuana... Etc etc etc...

J'ai même revu une vieille connaissance. Darwin, Australie, Aout 2006. Une certaine Marie, Française venant de Tournon. Je buvais un café avec mes acolytes du "tripod" quand elle me reconnaît et s'en vient me saluer. Vraiment sympa de recroiser une des premières personnes que j'ai rencontré lorsque j'ai commencé à voyager, il y a 4 ans. Dédicasse à elle, et à bientôt j'espère !

Puis surtout, pour conclure sur les rencontres, il y a eu du local, la dizaine d'étudiants Mexicains en provenance de DF avec qui nous avons liés amitié dans une soirée et que nous avons revus tout au long du séjour, Philip et moi. 

Pour apprécier un endroit, ça dépend des activités :
Une bonne grosse fiesta entre occidentaux pour démarrer, 2 films dans des bars s'improvisant cinéma, dont une chronique sur le mouvement révolutionnaire EZLN (Ejército Zapatista de Liberación Nacional) issue des idées du fameux Emilio Zapata et ayant connu une apogée dans les années 90 avec le non moins fameux sous-commandant Marcos en porte-parole.
Un témoignage tellement touchant que j'ai décidé de me rendre dans un village Zapatistes le lendemain afin de mieux voir ce qu'il en est, en compagnie des 2 Québecois.

EZLN, un groupe révolutionnaire basé au Chiapas, l'un des États dont les habitants sont parmi les plus pauvres du Mexique. L'EZLN affirme représenter les droits des populations indigènes dont les diverses ethnies représentent 40 % de la population du Chiapas, et est aussi un symbole de la lutte altermondialiste.
Ses revendications principales sont « travail, terre, logement, alimentation, santé, éducation, indépendance, liberté, démocratie, justice et paix ». 

Les zapatistes affirment avoir opté pour la voie armée face au peu de résultats obtenus par les formes pacifiques de protestations.
Selon les zapatistes, le passe-montagne qu’ils arborent sert autant à leur protection personnelle que de symbole pour leur mouvement, rappelant ainsi qu'ils luttent pour les « citoyens aliénés », ceux qui n’ont « ni voix ni visage pour personne ». Ils mentionnent également que les indigènes utilisent eux-mêmes des paliacate, notamment pour se cacher des photographes.

Et en 1994, les combattants zapatistes, au visage caché par des passe-montagnes déclarent la guerre au gouvernement fédéral et à son armée, et parviennent à occuper divers chefs-lieux de l'État du Chiapas parmi lesquels San Cristóbal de Las Casas, Las Margaritas, Altamirano et Ocosingo.
Les paysans ont faim.
Et comme ils le soulignent fort justement : La Terre est à celui qui la cultive.

Plusieurs fois, Marcos aurait déclaré que l'objectif de l'EZLN n'était pas de prendre de force le pouvoir, et d'imposer par le haut sa vision de la société, mais d'être des rebelles sociaux qui luttent pour une société plus juste, plus démocratique. En cela, le mouvement zapatiste constitue une critique du guévarisme et du léninisme et de l'idée (et la pratique qui en a découlé) orthodoxe dans le marxisme qu'une révolution Communiste doit se faire en premier lieu par une prise de pouvoir étatique. 
Ouais, en gros. 
On peut ainsi rapprocher ces idées de la tradition anarchiste et marxiste anti-autoritaire, prônant une révolution contre le pouvoir et non pour le
À partir de décembre 1994, les zapatistes constituent peu à peu des communes autonomes, indépendantes de celles gérées par le gouvernement mexicain. Marcos décrit comment ces communes mettent en œuvre des pratiques concrètes d'autogestion pour rendre sa fierté au peuples indigènes, pauvres et qu'ils jugent trop méprisés par le pouvoir. Ainsi, l'EZLN met en œuvre des services de santé gratuits, des écoles là où il n'en existait pas, un système de justice, un système de police, tout cela avec le support de partenaires. Ces municipalités autonomes sont regroupées par caracol (il en existe cinq : Morelia, la Realidad, Oventik, la Garrucha, Roberto Barrios) lieu où siègent les « instance de bon gouvernement » (junta de buen gobierno)...

Que bonito...

Arrivés à Oventik, nous donnons nos passeports au type qui ouvre et ferme le portail du village, cagoulé. On attend 1 heure avant d'avoir la permission de crisser nos fesses à l'intérieur et nous avons le privilège de parler avec la Junta.
On se retrouve assis sur un banc face à une dizaine de personnes sous cagoule. Ils semblent avoir trop chaud... En tout cas c'est assez impressionant.

Ils nous expliquent le fonctionnement et nous posons des questions :
 - Quel fût l'importance des Femmes lors de ce mouvement ?
 - Vous utilisez la monnaie Mexicaine ou avez votre propre moyen d'échanges ?
 - J'peux venir avec vous ?

Mais en tout cas, félicitations. Et puis l'idée de nouer des rubans blancs sur les canons des armes est géniale : Ca veut dire qu'on se battra jusqu'à la mort s'il le faut mais qu'on privilégie le dialogue. De toute façon vous êtes plus nombreux, on va se faire dérouiller.

Autre activitée, en compagnie de nos potes étudiants Mexicains, une promenade jusqu'à un village perché sur une montagne.
A cheval.

Enfin, sauf moi, Pedro et José Ramon.

Parce que le cheval ça fait mal au cul et qu'un peu de sport va faire le plus grand bien.
San Juan Chamulan, un village typique indigène.
J'aime bien, on dit un village typique indigène alors que sa principale attraction n'est rien d'autre qu'une putain d'église ramenée par les Européens au temps des Conquistadors. Ceux qui ont tués la culture indigène. 
Faits marquants : La chute de Pedro en vélo, lui cassant la clavicule.
Et vive le vélo.

Et vive le football, le vrai, loin d'une coupe du monde salée de publicités.
L'occasion de tester des compositions de voyageurs pour jouer contre des Mexicains à 3 reprises. 
Un libéro Argentin, un meneur Suédois, un récupérateur Français, un ailier Roumain, un buteur Mexicain.
On a gagné.
Des crampes, bien entendu. Abscence d'étirement.

J'ai très peu souvent recommandé des endroits où rester, mais si tu vas à San Cristobal, Chiapas, Mexique, je te conseille la Posada 5.
Je me suis senti très vite comme à la maison et l'on est également proches des locaux puisque Francisco, le gérant trentenaire, reçoit des visites de ses potes.
Francisco, c'est le top 5 étoiles ce mec. Gentil, serviable, discret.
Il s'est même inquiété pour moi quand j'ai vomi un estomac entier.

San Cristobal fût un temple de la maladie pour moi. J'ai tout eu. Me clouant au repos allongé pendant de nombreux jours.
Heureusement, le mondial a commencé.
Le mondial, une vitrine pour la Religion Catholique. Enormément de joueurs se signent à la vue des télespectateurs.
Certains conducteurs de taxis font la même chose ici, quand ils passent devant une église.

Il y a un site pas loin d'ici, à 5 heures de routes. Ca s'appelle Palenque et c'est à voir. Un site maya avec des pyramides, des tombeaux, le tout au milieu de la jungle.
Nous décidons de nous y rendre, un dimanche, à 6.
3+3, 4+2, 2+2 et 2 qui s'enfilent.
 
Daniel, Adriana, Philip, José Ramon, Nico, Sara.

Ce séjour de 2 nuits à Palenque va être un souvenir gravé dans la tête pour les 3 jeunes occidentaux.
Et la certitude que des liens se sont créés entre eux au travers d'une sale histoire de "tripod" qui vous sera contée d'ici quelques temps... Le genre d'histoire qu'il faut lire doucement et savourer, parce que c'est pas souvent que ça arrive... Et tant mieux...

Au revoir Daniel, merci pour tout ce fun avec toi. See you mate, and i hope you will, one day, come back in a dorm, hit my feet and go to the window to write "putos" in the humidity...
Au revoir Philip, probablement à bientôt sur les routes, on a le même itinéraire. Fue un placer de conocer una personna tan noble y maduro. Hasta pronto amigo !
Au revoir Adri, gracias para ti precencia y todos los regallos ! Suerte y feliz en tu vidad...

Et je quitte le Mexique, après 2 mois. C'est dans ce pays que j'aurais appris l'espagnol, même si ce ne sont que des bases améliorables.
Dans le bus, pas très confortable, des décors magnifiques qui défilent au travers de la vitre. Paysages, petites villes, animaux, Mexicains, pancartes politiques, Yo soy Chiapas.
Mexique, mon gros coup de coeur.

Du Jacques Brel dans les oreilles, la route défile en direction du Guatemala.
Sourires aux lèvres. Et surtout, pas d'impératif dans l'immédiat.
Sauf passer une frontière, mais ça devrait être une formalitée.
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Par Mich
Le 17/06/2010 à 00:54:59
bravo, merci Descartes, bonjour à Marie et à tous les laveurs de careaux bisous!
Par Nicodeloin
Le 17/06/2010 à 03:25:39
Salut mon Mich !


Par sylvain leal
Le 17/06/2010 à 04:09:24
serieux j'ai l'impression que tu t'est bien éc latée a cet endroit! et la je ne parle pas de ton estomac ni de ton c..l..........
Par Nicodeloin
Le 17/06/2010 à 18:41:24
chuuuuuuuuuuuut... :-)


Par ben
Le 17/06/2010 à 10:05:34
Beau pays que tu nous a fait decouvrir la mon petit nico

en attendant la suite au guatemala

j'irais voir un jour ce petit coin si convivial

Bonne route amigo

Par Nicodeloin
Le 17/06/2010 à 18:42:42
J'attends les photos de ton hacienda !


Par mar
Le 17/06/2010 à 23:01:31
mexique-2 france-0!!!!!!!!!!!! tu aurais du rester au mexique pour voir ca!!!!!!! loooool!!!! des gros bisous!
Par Nicodeloin
Le 17/06/2010 à 23:20:03
La vérité est tombée. Le terrain a donné son verdict. Les Mexicains ont manoeuvré avec beaucoup d'intelligence. Les Français ont été incapables de faire preuve de rythme, de réaction, d'orgueil de jeu. C'est une grosse déception. Je pensais qu'on allait avoir une équipe aggressive, percutante, tentant tout, mais elle a été incapable de réaliser un match de ce niveau-là et j'en suis très déçu. Je suis très touché.


Par mar
Le 17/06/2010 à 23:01:31
mexique-2 france-0!!!!!!!!!!!! tu aurais du rester au mexique pour voir ca!!!!!!! loooool!!!! des gros bisous!

Par Mat
Le 18/06/2010 à 00:15:45
Salut

Bonne route à toi

Gaelle a mis des photos des travaux sur facebook au fait

A bientot

Par Nicodeloin
Le 18/06/2010 à 03:04:43
Ai vu.
Ca va avoir une bête de gueule ! ;-)

Sympa de revoir des têtes connues aussi.

Prends soin mec, à plus !


Par Visto
Le 18/06/2010 à 19:09:48
Bien joué, Nico, t'avais senti le gros coup de honte face à des millliers de chicanos !!!
Et puis là t'es tranquille, le Guatemala ne joue pas la coupe du monde...
Bonne route amigos !
Par Nicodeloin
Le 21/06/2010 à 08:31:15
Hola Nico !

Oui, j'avoue que c'est pas plus mal que je sois parti, j'aurais probablement eu des railleries en travers de la tronche avec mon maillot de "La puta de la plata" Zidane.

D'ailleurs faudrait que je le degage ce maillot, que j'en achete un autre floqué au nom de Toulalan, un mec qui vend pas son cul à des assurances vie.

Je t'embrasse, bonne fin de world cup !


Par Torpedo
Le 20/06/2010 à 13:15:10
Salut Nico, sympa ce bled.... La photo du dortoir me rappelle quelques souvenirs de routard...

Ici c'est l'embrouille nationale autour de l'EDF. Des truc hallucinants qui sortent ! J'imagine que tu as quelques échos...

Continue ton périple, tu es bien mieux sur la route qu'ici...

Torp'
Par Nicodeloin
Le 21/06/2010 à 08:38:36
Salut Alain,

Connecté regulierement sur le fofo, je peux suivre les dernieres news.

Il y a, et je pèse mes mots, des sanctions impitoyables à donner.
Que les chiens ne portent plus le maillot bleu.

Plus jamais.

Et quand on voit que cette EDF est un reflet de la société Française, il est clair que l'idée de remettre les pieds en France n'est pas prêt de passer du côté des envies.

Bises !


Par chris.chiron
Le 26/07/2010 à 11:14:29
Bonjour Nicodeloin,

Je reviens du Mexique effectué en voyage organisé. J'ai sans doute une vision plus conventionnelle de ce beau pays. Par contre, je ne sais ce qui s'est passé quand j'ai visité la fameuse église de Saint Jean de Chamulan à San Christobal. Je raconte les faits car ils me semblent très particuliers, je sais si vous en avez été victimes ou si vous avez rencontré des personnes qui ont subi la même chose. Dès que j'ai passé le pas de la porte, je me suis sentie envahie d'une profonde énergie qui m'a prise aux tripes couplée à une vibration de tout mon être. J'ai ensuite été hypnotisée par les cierges courant le long des murs et placés à même le sol. Puis tous ces descendants des mayas assis par terre et buvant du coca et psalmodiant des prières et interrogeant du regard les étrangers que nous sommes m'ont donnée envie de partager leurs rites. Cette atmosphère lourde remplie d'encens m'a quelque peu étourdie et c'est en pleurs avec une femme du groupe que je suis sortie de l'église. Je voulais en même temps fuir cette ambiance pesante. J'ai mis une heure environ à m'en remettre mais cette scène animiste restera à jamais encrée dans ma mémoire. Les guides m'ont expliqué qu'ils avaient eux-mêmes été victimes de ce phénomène et cela était lié aux épreuves antérieures qu'ils avaient vécues. Pour information, je n'étais sous l'emprise d'aucun stupéfiant, j'étais parfaitement consciente, je suis certes croyante mais pas dévote. Merci de m'apporter des informations concernant ce sujet.
Bonne continuation dans vos futures tribulations.
Bien à vous
Chris.chiron
Par Nicodeloin
Le 26/07/2010 à 20:04:21
Bonjour,

Je ne fuis pas à l'intérieur de l'édifice et n'ai jamais entendu parler de ce type d'intrigants évènements.

Une rapide recherche Internet ne donne rien de spécial, tu peux donc te considérer comme chanceuse d'avoir eu une si intense expérience !

Bonne continuation.
Par chris.chiron
Le 26/07/2010 à 21:30:22
(Re)bonjour,

Pour quelles raisons, chanceuse ? Il est vrai que cela fait froid dans le dos et je n'ai vu aucune expérience similaire rapportée, il est vrai, sur d'autres blogs. J'espèrais que tu m'apportais une réponse. Je ne sais s'il y avait un facteur commun entre nous trois. Une des femmes qui est sortie avec moi était d'origine martiniquaise et extrêmement croyante (catholique), ce qui n'explique rien pour ma part. Mais je sais que dans les Antilles, la magie vaudou flirte avec le catholiscime. Je ne la connaissais pas assez pour savoir quelle était sa position par rapport à cela. J'ai fait pour ma part des rêves prémonitoires, ma mère en a fait, également. Et pour ce qui est de la 3ème personne qui faisait partie de notre groupe, une autre jeune femme, elle avait, selon les dires de son compagnon, la capacité de "sentir la présence de personnes décédées". Ce qui m'interpelle quelque part, c'est que quand j'ai exposé les faits à un des guides, il m'a dit :"Tu as certainement reçu beaucoup d'amour". Je ne sais pas ce qu'il a voulu dire. Bon, de manière plus pragmatique, je n'ai pas encore rêvé les numéros du loto et réellement cela m'arrangerait bien. Je m'arrêterai de travailler et je ferai le tour du monde. Merci de m'avertir si tu recueilles dans l'avenir des infos allant dans le sens de ce que nous avons vécues. Merci beaucoup pour ta réponse.
Buen viaje or good trip
Chris.chiron
Par Nicodeloin
Le 26/07/2010 à 22:19:46
Chanceuse, parce que je t'envie.
C'est quelque chose de fort qui arrive très très rarement.

Ne croyant pas en Dieu et n'ayant pas été témoin, je ne me prononce pas sur l'origine de ton expérience.

Ça peut être tout. Y compris trop de soleil... ;-)

Mais je regrette de ne pas être entré dans l'église, du coup...

Arreverdeci.
Par chris.chiron
Le 27/07/2010 à 09:28:23
(Re)bonjour,

Je sais que je parle à un agnostique, mais le fait de parler de Dieu, c'est, peut-être d'en croire quelque part son existence. Même certains scientifiques s'y penchent !!! Mais ceci est juste mon analyse, je ne fais en aucune façon du prosélytisme. J'apprécie également les libres penseurs et les humanistes. Pour ce qui est du soleil, sur dix jours de séjour, nous avons eu une journée de plein soleil et encore je me suis mise à l'ombre, tellement la chaleur était intense. Sinon, notre voyage s'est effectué sous des trombes de pluie, puisque nous sommes tombés dans la saison des pluies, le dieu CHAC a été omniprésent. Pour ce qui est des effets secondaires de la manifestation dont j'ai, en partie, été victime, rien pour l'instant.
Bon, je te laisse et merci pour ta réponse.
Chris.Chiron





Par chris.chiron
Le 06/08/2010 à 20:33:28
Bonsoir,

Je viens juste te dire que j'ai fait une découverte tout à fait cartésienne concernant le phénomène évoqué. Dès que je suis revenue du Mexique, j'en ai parlé avec mes collègues de travail. L'une d'entre elles m'a expliqué qu'elle avait vécu la même situation devant une peinture de Boticelli et que cela avait un nom, c'était un syndrôme de ... J'ai fait ma petite recherche sur Internet et cela s'appelle le syndrôme du voyageur ou le syndrôme de Stendhal. Il y a des cas très pathologiques et qui perdurent mais d'autres qui sont fugaces (je pense que tel est mon cas, mon entourage ne m'a rien dit, donc, pas de problème). Peut-être qu'un jour, cela t'arrivera... Dans tous les cas, cela fait drôle ! Bon, je te laisse car nous allons regarder une émission sur le Guatemala.
Bonne continuation
Chris.chiron


Laisser un commentaire