Tranches de vie Montréalaise

14/07/2009 - Pays : Canada - Imprimer ce message

Dans la rue Boucher, il y a une petite fille qui tous les après midi à 16h45 traîne sur le chemin du retour à la maison alors que sa mère l'appelle. Elle sait à peine parler et la façon dont sa maman lui demandes de la rejoindre me fait marrer, c'est identique à ce que je fais avec les chiens. D'ailleurs, me dis je pendant que je joue de la guitare au soleil sur le balcon, elle aurait meilleur compte à accrocher la sucette de la môme au bout d'un fil de canne à pêche et de marcher derrière elle pendant que la petite suit sa teuteu ensorcelée, comme une disciple son gourou.

Je me mets à jouer plus fort pour que l'enfant m'entendes, et ça marche. Elle se tourne et me regarde. Je me marre et fais tourner des Fa #, des Sol, La mineur. Un peu dans tous les sens. Puis j'enchaîne sur 4 mesures de Ré mineur, La #, Fa, Do et la petite est conquise.
Sa mère un peu moins, parce que c'est lourd à porter une statue. Mais au final quand même un peu. Avant de repartir avec son oeuf dans les bras, elle a sourit plusieurs fois.  Son numéro de télephone est le 514-690-####.

C'est en réalité le mien et pour me joindre depuis la France, il faut trouver sur internet le chiffre magique à taper avant. Mais n'hésitez pas, ça coûte pas si cher si on s'y prend bien. Et ça fera plaisir.

-----------------------------------------------------

Je poireaute à la caisse d'un supermarché Metro, l'endroit que j'évites le plus au monde. C'est cher quand même la bouffe. C'est la seule chose qui m'est nécessaire, manger, du moins à manger est la seule chose dont j'ai besoin qui se trouve dans les rayons à consommation. (J'ai besoin d'autres choses, bien entendu, et si certaine est difficile à obtenir, je sais où me fournir pour le reste.)
Et ça c'est bien, parce que le style de vie mené ne me fais même pas imaginer m'acheter un nouveau canapé d'angle à 800 euros. Rien que de me concevoir l'idée de ce truc - au final superflu - me conforte dans ma position. Quand on a pas d'argent, on se contente très bien de l'essentiel. Et si on en a, alors il faut l'utiliser à bon escient.
Poil au dents.

Je sors le journal VOIR de Montréal et je tombe sur ceci :

" Le créateur n'est pas fait pour vivre en couple. Regardes, y'a Dieu qui a tout créé, ils disent. Est ce qu'ils ont une fois parlé de sa femme?
Non, Dieu était célibataire. Pas besoin d'un avis féminins pour définir le monde, surtout que les pauvres Humains vont se retrouver avec des arbres à chaussures.
A la place, ils essayent d'être les plus forts en tuant et en tuant de tout. Tout y passe.
Et bien j'aurais largement préféré me prendre une chaussures sur la tronche en fin de récolte, et tant pis si ça provoque une grève dans le syndicat de l'ECT(*).
Moi je vais fonder le parti politique FM (#). Et avec ça, tu peux prendre l'ascenceur pour le 1er étage en crevant le plafond. Alors, comment c'est là-haut ? Quoi, il existe d'autres étages ?  Tabarnak, c'est un gratte-ciel ?

En plus tu peux même te faire ta radio, t'as déjà la moitié de la fréquence.

Vous avez déjà discuté avec quelqu'un qui connaît les lois civiles par coeur ? Vous devrez essayer, c'est bluffant.

(*)Enfance Chinoise Travailleuse
(#)Féminisme Masculin

Je laisse sur le champ mon panier à la charmante caissière et m'en vais chez l'épicier d'en face.

--------------------------------------------------------------------

La solitude, au fond, qu'est ce que c'est ?

Se retrouver seul dans un pays étranger sans savoir où aller, se retrouver dans son pays sans plus aucuns amis ?
Se retrouver ici ou là-bas au milieu de discussions qui nous semblent ridicules ?
Se retrouver abandonné par l'être aimée, se retrouver unique face à tous ?

C'est tout ça, et j'en oublie.

La solitude du chat noir
La solitude du taulard
La solitude de mon amour, qui ne lâche plus l'espoir

La solitude de la veuve
La solitude de la neuve
La solitude du pétard, suppliant qu'il pleuve

La solitude du créateur
La solitude du bonheur
La solitude de celui qui, est le seul à avoir compris

La solitude du quitté
La solitude de l'adopté
La solitude de l'élu, dans un bistrot d'périphérie

La liberté, au fond, qu'est ce que c'est ?

Boire une bière où bon nous semble sans déranger les autres et en gérant ses propres déchets ?
L'abscence de dépendance affective, financière, stupéfiante, charnelle...?

Je suis dans le bus 47 à 1h19, je rentre du 4519 rue Dandurand, où habite la personne qui m'est la plus proche en ce moment. Je travaille demain à 10h et je suis totalement éreinté par le rythme infernal de mon travail en sus de la consommation d'alcool du soir même. La radio dans le bus diffuse "Stairway to heaven" de Led Zeppelin et c'est le moment où je ressens la liberté.

Personne ne m'attend à la maison, personne ne me demandera de lui raconter tout en détail, je parlerais seulement de ce que je voudrais et qui me semblera pertinent, personne n'a de barrières avec moi et les filles de Montréal sont marjoritairement magnifiques.

Olivier, c'est mon pote québecois, et c'est l'un des premiers à m'avoir fait comprendre que le québecois est une ostie d'autre langue que le Français en crisse ! Parce quand il s'exprime, il jure et sacre dans tous les sens en employant des expressions typiquement québecoises. J'ai mis peu de temps à comprendre son langage de Québecois profond mais Loundja, une copine franco-algérienne, galère à piger les blagues ou autres histoires, complètement hilare à chaque fois. C'est vrai que les expressions sont tordantes et un Québecois qui parle, c'est vraiment rigolo pour un Français.

Olivier, c'est quelqu'un d'attachant. Par contre dès qu'il a bu, il faut lui attacher la langue parce que c'est un débit de 150 mots par minute sans interruption. Pour l'arrêter, il faut hurler qu'il y a la police qui arrive, sans quoi il ne te laisse pas en placer une. Du moins, au début.
Etant donné que nous avons un projet de court-métrage qui prend une belle forme petit à petit, il me lègue un peu plus de temps de parole.

Ca me permet de lui poser quelques questions sur Sadya, une de ses amies Sénegalo-Québecoise avec qui le 220 passe plutôt bien.

La liberté, c'est quand on ne doit rendre de compte à personne.

Et au Québec, territoire Canadien multi-culturel aux origines Françaises avec une grossière influence Etats-Unienne, on doit sans cesse rendre des comptes. Des caméras aux coins des rues, de l'incitation à la délation, des gens formatés et mous qui respectent tous les codes de la société, quitte à ce que leur liberté soit réduite. Un état policier.
Je suis toujours dans ce bus et j'aperçois au coin de deux rues 4 voitures de police, stoppant la route illuminée par leurs gyrophares.

J'ai vu de mes propres yeux deux personnes prendre chacune 140 dollars d'amende parce qu'ils avaient une bière ouverte à la main le soir dans un parc du centre-ville. Ils n'étaient pas saoûls, ils buvaient juste un coup sur des couvertures avec quelques amis.

Mon ami Alain m'a raconté qu'une fois, il avait pris 35 dollars d'amende parce qu'il avait traversé une rue sans traffic en dehors des clous.

Un quotidien en liberté, désolé messieurs-dames, mais ce n'est pas en Amérique du nord, ni même en occident, que l'on va le trouver.

Et si la liberté n'était tout simplement de ne pas avoir de prioritées...?

-------------------

Khin and Nico are sitting on a terasse, slipping a beer for the last time, talking like the two great friends they are about everything and especially the kind of people who break hearts.

Khin is gonna leave Montreal in one week. He's gonna go to India for 6 months and they do not know if they gonna see us again.

Khin
-Nico, what's up mate ?

Nico
-Not much, Khin. Still having troubles with my girlfriend.

Khin
-Nico... You should forget her, she's not for you and she's playing a bad game with you, trust me ! Just forget her, 'cause she is hurting you for nothing, she doesn't love you anymore to be like this with you.

Nico
-I know, i know... No, actually i am not sure. Because she smiled me twice the last time we saw each others. Do you think it is a good sign ?

Khin
-I don't know. Did you show her your floppy dick two times ?

Nico
-No. But i showed her the pictures i took last sunday, when you were with Nathan, eating each others' hairy cake's ass.

Khin
-Ha ha huuu ? What is it ?

Nico
-You pretty know what i'm talking about, you naughty guy !

Khin
-No, I don't know and I don't want to hear more about it. Did I told you i saw Elymie yesterday ?

Nico
-No ! What did you do ?

Khin
-We came to her's and we just had a very great time...

Nico
-Did you kissed her?

Khin
-Actually no. That was her who kissed me.

Nico
-Good one, man.

Khin
-Gemmie was here as well.

Nico
-...What ? With you ?

Khin
-True enough.

Nico
-And what happened ?

Khin
-They kissed each other.

Nico
-What ? What ! Who, who ? Elymie and Gemmie ?

Khin
-Yes.

Nico
-And you, fucking hell ?!

Khin
-I was between them.

Nico
-You..... You lucky bastard !

Khin
-Sure enough.

Nico
-And...? Tell me how was it !

Khin
-Actually, i was in a bad mood 'cause Helen left and... she's such a nice girl, nico, do you know what i mean ?

Nico
-Yeah, i do enough know, but i don't care. I want to see the pictures of yesterday night.

Khin
-Come on, Nico, I do respect too much girls to take pictures of them when we are having fun. And also, my camera had no more batteries.

Nico
-So, you had a lot of fun?

Khin
-That was weird, actually. They tried to do something but i gave up and... i left the flat.

Nico
-True ?

Khin
-Enough true.

Nico
-Excuse my following words but... you are a dickhead.

Khin
-I know, i know. But I had troubles with Joelle as well in the morning.

Nico
-Because you slept with her, that's it ?

Khin
-Yes, and i told to her about Suzanne.

Nico
-Oh man... You shouldn't have done it. However you should have told her that Suzanne was just like using a kleenex that your best friend in Montréal had already used.

Khin
-I'm sure you are angry because i slept with her and because she did not call you back.

Nico
-She did, actually. And we went to the cinema. But no sex after. I knew that you would have sex together so i wanted to help you by saying no. Because it's better that she doesn't really remember what is a real orgasm before coming into your bedbugs' bed.

Khin
-I do remember what she told me in my bed. She told me yours was too small and she slept very badly. But she also told it was just same as your dick. Small guy, small room, small bed, small cock.

Nico
-She liked so much my bed that she even did a France map on the sheets with her period blood. That was real art, the kind of which stays forever.

Khin
-Nico, what about Sarah ?

Nico
-Sarah ? I fell asleep.

Khin
-What about the other one, from Quebec ?

Nico
-Pretty good, but when i made her listening to Saez live at the French TV, she said "I don't like his voice". Fuckin'hell, just listen what he's saying, not his voice ! Anyway, not so much feeling.

Khin
-What about Estelle?

Nico
-Estelle is just a friend, even if she laughs every fuckin' time i open the mouth.

Khin
-What about the French Helene, so ?

Nico
-Joker. Someone can hear us.

Khin
-So, you did it, thank you. Just a kiss, that's it.

Nico
-Like you and the married girl that we together know who is she but that you used to kiss one month ago...

Khin
-True enough, nico... Look at this girl, she is lovely !

Nico
-Mouais... I don't really look at the girl nowadays, and actually since i am twenty i don't do it anymore.

Khin
-Oh yeah, sorry... Look at this guy, he's got such a beautiful ass like those ones you love.

Nico
-I prefer yours, fuckin' Australien fagget.

Khin
-So, you will have the pleasure to watch it 'cause i have to go to pee. Do you want another beer, Nico ?

Nico
-That will be the third one, so just a small one, please. Thank you. If you get lost in the hole of the toilet, just know that i am gonna miss you, my friend.

Khin
-Me too, i really want to see you again, on this side of the world or whatever on earth.

Nico
-In India?

Khin
-In India.

Nico
-Ok, have a pee on our future meeting somewhere in India.

----------------------

Mon emploi au Westin est une totale réussite. J'y ai rencontré pas mal de personnes intéressantes, je ramène du cash tous les après-midi, j'ai du temps libre, je suis apprécié des clients, de mes supérieurs et de mes collègues.

Et ce matin là, alors que je viens d'échanger quelques rudes mots avec un taximan complètement tordu du cerveau, Mehdi dépose à côté de moi l'exemplaire du jour de la Gazette, l'un des quotidiens les plus populaires de Montréal. La Une de la page business présente une photo et je lâche dans un souffle : "O....stie !" lorsque je reconnais le lobby du Westin avec deux valets en premier plan. Medhi de profil et moi de dos.

On a été les "stars" de l'hôtel pendant 2 jours, et on en avait rien à branler.

Non, ce qui nous intéressait était de ramener du pourboire, et pour ça on a été très bon.

---------------------

Il est 18h03 quand j'entre dans l'appart de Ben. Lui et Steeve sont déjà là et nous nous saluons chaleureusement. Roch arrive un peu plus tard et nous nous tapons 2 heures de Brainstorming sur un scénario d'épisode de notre web-serie.

Probablement les 2 meilleures heures de la semaine.

En seconde position, l'heure toujours rallongée que je passe avec Julie, une chanteuse qui habite le nord de l'île de Montréal, super loin de mon nouvel appart situé en plein centre névralgique de la ville. Elle m'enseigne la performance vocale. C'est laborieux mais qu'est ce que c'est bon !

------------------------

Je suis à l'auberge et je gueule que Moussa est un fichu voleur devant tous les pensionnaires dans la salle à manger et un Moussa très mal à l'aise.

J'avais perdu mon maillot de Juninho. Celui que j'ai acheté à Bangkok et fait floquer à Chiang Maï, celui que j'ai amené au Togo et au Canada, celui que j'ai porté en Australie, celui que j'aurais du avoir sur les épaules lors du dernier match du Maestro et de son 100ème but.

Tout ça, impossible, parce que je l'avais mis plusieurs fois puis j'ai joué au foot avec et ne l'ai plus revu. Pas faute de l'avoir cherché de partout, j'ai retourné mon premier appart, j'ai demandé à l'auberge où j'habitais au moment où j'ai fait ce match, rien.

Puis mon pote Julien, la première personne que j'ai rencontré au Canada et qui y est resté 3 mois, essentiellement dans cette auberge, m'a dit que le veilleur de nuit avait un t-shirt Juninho et qu'il prétendait que Nico le lui avait donné.

C'est cool, me dis-je, je vais récupérer mon maillot. Mais ça va chier pour la ganache de Moussa, je vais lui la faire à l'endroit et bien où il faut.

Finalement, en le récupérant, il est apparu un doute (défaut dans la description de l'action de la part de Julien et présence d'un Nico dans l'entourage de cette auberge) comme quoi Moussa ne serait pas forcément coupable dans cette histoire et que je me suis peut-être trop emporté en voulant le punir.
Mais le pain de mie de mon pote Julien ayant fréquemment disparu a bien pesé dans la balance de ma conscience, et c'est le coeur léger que je sors de l'auberge en portant un 8 dans le dos pour me rendre au concert gratuit de Ben Harper.   

--------------

Le toit de l'immeuble où je vis est accessible et c'est un véritable plaisir de s'y rendre, accompagné de mon colloc Coréen. On discute de notre colloc Québecoise qui est totalement folle et que j'ignore dès que je la croise. Une ratée de la communication. Le pire, c'est qu'elle veut faire du journalisme.
Louis, quatrième colloc, français et homosexuel, très sympa et avec qui le courant passe bien, nous apprend 3 pas de danse lorsqu'il nous rejoints.
Et ensuite, on va bouffer des pizzas au coin de la rue.

--------------------

Je suis totalement raide dans la rue et j'ai du mal à marcher droit. Du coup, je fais semblant de faire exprès, comme si c'est plus drôle en zigzag.
J'ai quitté Luca il y a peu et nous étions deux ce soir, à traîner dans les bars. A claquer 120 dollars chacun dans une soirée de plaisir. Très bon restau, très bonne entrecôte, très bon pinard, très bons cocktails, très bonne assiette de fromage, très bonnes bières, très belles filles, très belle perte de mémoire.

Soirée de merde, on s'est bien marrés mais y'a manqué quelque chose. Sinon on se serait pas autant saoulés.

Je me réveille le lendemain sur le canapé de mon salon, avec un sacré mal de crâne et en retard pour un super important Rendez-vous. En même temps, ça fait 14 jours que j'enchaîne en me levant à 7h du matin, ça excuse peut-être ce dérapage.
Inexcusable est ce vélo de fille que j'ai ramené dans l'appartement hier et qui n'est pas le mien.
Je sais plus où je l'ai pris. Et je sais pas trop quoi en faire.

Mais je me sens bien. Burp.




       
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Par ben
Le 29/07/2009 à 07:29:31
Je vois que tout ce passe bien pour toi

Des petites aventures sympa a lire continu bien

bisous a bientôt je ne sais où
Par Nicodeloin
Le 30/07/2009 à 02:33:13
En attendant que tu ramènes tes Mich par ici.

Bises et a tantot !


Par Torpedo
Le 29/07/2009 à 16:28:18
Tabarnak, rien qu'à revoir tes dernières photos de Montréal, j'ai un gros pincement au coeur et une boule à la gorge... Échange Mas du Taureau contre Plateau...Pfff....

P.S: Fait chier en criss de s'être loupé sur Lyon. Le timing était trop serré pour moi. Bonne continuation dans ton périple et n'oublie pas : À mort le système !

Torp'
Par Nicodeloin
Le 30/07/2009 à 02:39:14
Ostie que ca fait plaisir de tes nouvelles !

J'espere que tout se passe bien pour toi et ta tribu, n'hesites pas a m'envoyer un mail pour me donner des nouvelles.

De toute facon, il me parait evident que tu vas revenir un jour au quebec, et a ce moment la on se verra... parce que je risque d'y rester un bon boute de temps avant de calisser mon camp en crisse...

OK, A mort le systeme, quid de Gomis chez nous, prend le mas du taureau par les cornes et surtout garde la peche et les idees !



Par Chiot
Le 01/08/2009 à 02:05:36
Purée qu'il est long ce foutu message
En quatre fois j'ai du m'y reprendre

Ça correspond bien a ce que tu m'en a raconté en tout cas!

Bises
c était trop court mais ça fait du bien de t'avoir vu!

Liberté ou indépendance? Finalement ce n'est pas si loin selon la façon dont on voit les choses?
Tu devrais mater into the wild. La conclusion de ce film est plutôt pas mal
Par Nicodeloin
Le 08/08/2009 à 18:00:10
Hello toi,

J'ai pas ete tres assidu au net pour la raison que je me suis fait devaliser de ce que j'avais de plus cher, ordi et appareil photo reflex.

J'ai perdu pour 1000 dollars de matos en un claquement de doigt, juste parce que un gars est passer par une fenetre et a vider ma chambre.

Gros bisous a toi.


Par se soir
Le 08/08/2009 à 13:33:36
Avec un spectacle rock attirant 52 000 personnes au stade olympique et une marche soulignant le premier anniversaire de la mort de Fredy Villanueva, Montréal risque d'être chaud ce week-end. La police se prépare au pire... en espérant le mieux.


Tout ceci sans oublier les spectacles des FrancoFolies et les feux d'artifice de la Ronde, qui attirent des milliers de gens dans les rues de la ville.


Au stade, demain soir, on attend des milliers de rockers pour danser et chanter les plus grands succès du légendaire groupe rock AC/DC. L'événement rock de la décennie, au stade.


L'une des dernières fois où un groupe rock s'est produit au stade, il y aura exactement 17 ans jour pour jour demain, le tout s'était terminé en émeute.


La formation Metallica avait commencé à jouer, mais une pièce pyrotechnique a blessé le chanteur, mettant fin au spectacle. Les 55 000 fans ont patiemment attendu pendant deux heures que le groupe suivant, Guns N' Roses, se produise.


Saccage au stade


Le groupe controversé a fait quelques chansons avant que le chanteur lance un doigt d'honneur à la foule et mette fin à son tour au spectacle. Enragés, les fans ont tout saccagé en sortant du stade.


Ils ont brûlé des chandails, cassé des vitrines et renversé des voitures de police.


Un scénario qui ne devrait pas se produire cette année, souhaite avec optimisme le commandant du poste de police 23, François Cayer.


«On ne s'attend pas à ce qu'ils soient tous sobres en sortant de là, mais tout devrait bien se dérouler», dit-il.


Il indique que des policiers de l'unité Métro assureront la fluidité aux stations Pie-IX et Viau. D'autres policiers seront affectés à la circulation dans les rues.


M. Cayer estime que s'il devait y avoir débordement, plusieurs policiers seront prêts à être mobilisés rapidement, puisque déjà en poste ailleurs à Montréal.


Temps supplémentaire


Plusieurs policiers ont d'ailleurs été appelés en temps supplémentaire pour le week-end.


Dès samedi midi, au quartier général de la police, le Centre de contrôle et de traitement de l'information (CCTI) sera ouvert et toutes les activités seront suivies de près par le biais d'écrans géants.


Puis, le lendemain, à l'heure du souper, se mettra en branle une marche dite pacifique, dans les rues de Montréal-Nord, où sera souligné le premier anniversaire de la mort de Fredy Villanueva, abattu par la police. Une émeute avait suivi, le lendemain de sa mort.


La police se dit prête avec une opération visibilité, où des policiers en voiture, à pied et à chevaux y seront. Mais non loin de l'événement, les policiers de l'unité d'intervention seront prêts à tout débordement.


«Nous sommes très optimistes, très confiants, dit le commandant Roger Bélair, du poste 39. Même les organismes du secteur ont fait un appel au calme.»


La marche doit débuter à 17 h, au parc Aimé- Léonard.

Par Nicodeloin
Le 08/08/2009 à 17:56:50
Jy vais ce soir.


Par Mich
Le 17/08/2009 à 20:15:05
Tout ce que je vois c'est qu'y a recidive de vol de velo !!!! Bordel Turner!

Chuss !
Par nico
Le 18/08/2009 à 00:44:39
Quand c'est qu'on se voit ?


Par maude
Le 22/08/2009 à 20:09:54
Coucou.j'espere que tu vas bien.Je suis bien degouté pour toi que tu te sois fait voler ton matériel.
Envoie moi un mail lorsque tu recois ma lettre.Gros bisous et fais attention a toi.

Par hihibof
Le 23/08/2009 à 08:36:13
Cool tes discutions avec Kin.

Et puis j'aurai préféré ne jamais voir son visage. De toute facon t'as jamais bien aimé les francofrancaises. Je serai plus discrète pour ma part, promis.

Sinon, j'ai appris que tu avais un nouveau réflex. Cool.

De mon côté ca va. Je vais reprendre mes études finalement. C'est vraiment chouette.
J'ai hate.

Bon, sur ce, fait signe si tu veux et si tu as du temps.

Biz

Par danielle
Le 02/09/2009 à 11:15:50
Salut Nico j' espère que tu vas bien.Plus de nouvelles de toi.Fais nous un signe pour qu' on sache que tout baigne pour toi.Ici c' est comme d' hab, la routine.....Je te fais de très gros bisous,prends soin de toi,on t' aime.

Par maude
Le 15/09/2009 à 15:16:26
BON ANNIVERSAIRE!!!
je te souhaite pleins de bonnes choses.Que tout tes projets se réalise,et j'espere a bientot.
Gros bisous de nous 4.

Par moe
Le 16/09/2009 à 15:25:26
1 annif avec passion
1 annif avec tension
1 annif sans transmission

Y a qu'a moe que ca fout les chtons?
Ca a pas d'allure garçon!
Je suis un individu non?


Laisser un commentaire