Puerto Escondido en basse saison

31/05/2010 - Pays : Mexique - Imprimer ce message
Un bus de nuit pour Puerto Escondido.
Chanceux, j'ai un siège pour chaque fesse. Et Sara, habitante de P.E, dans la rangée d'à côté. 
Une nuit éprouvante car dormir est difficile dans ces conditions, faire connaissance beaucoup moins.
Je file dans une auberge de quartier qui attire la quasi totalité des jeunes touristes sur les coups de 7h du matin.
Vacanciers et voyageurs cohabitent au Mayflower.
Dortoir de 4, une Finlandaise, une Suisse-Allemande, un Suédois, et moi.
Beaucoup d'Australiens.
Beaucoup de Français, mais ça c'est habituel.
Puerto Escondido, c'est un spot reconnu par les surfeurs.
Puerto Escondido, saison basse, c'est peu animé.
Tranquilité sur la plage et beaucoup de places pour les serviettes.
Chaleur etouffante, facilement 37 degrés, transpiration intense.
Pas vraiment souriants, les locaux, le service est déplorable et les "bienvenues" absent du dictionnaire.
Beaucoup de jeunes gens se mettent la tête avec de l'herbe du matin au soir.
Des vagues de barbares, il y aurait eu un surfeur mort la semaine dernière, la nuque brisée sur des rochers.
La puissance de l'océan est incroyable, on se sent happé par le courant, même avec seulement de l'eau jusqu'aux genoux.
Avec Jean-Marc, un Français en vacances, nous sommes allés braver les vagues.
Du sport rien qu'à résister à l'eau salée, en luttant pour ne pas se faire emporter.
Des violents coups de soleil à cause d'un freesbee qui a plongé dans l'eau et d'une crème protectrice pas "waterproof".
Que c'est difficile de se remettre à l'anglais après un mois d'efforts en espagnol ! Le niveau paraît être revenu aux balbutiements.
Une ambiance bien connue de backpackers, assis autour d'une table avec bières, rhum, cigarettes, pétard.
Entre Canadiens, Australiens, Allemands, Français, Anglais...
C'est super plaisant, mais je reste sur ma faim. Il me faut du local, je veux apprendre.
Ici, très difficile d'établir un contact avec la population, car ils paraissent lassés du tourisme.
Ce que je retiendrais aux niveaux rencontres locales : La dame de la laverie qui m'a recousu tous mes boutons de chemises en me disant que ça me coûtera ce que je veux bien lui donner.
Je retiens les deux chauffeurs de bus complètement arrachés à la bière Victoria qui me répétaient 20 fois la même chose.
Je retiens Sara, por suppuesto.
Mais j'ai passé du bon temps. Daniel l'Australien a été très sympathique, Nieves la Suisse tout autant, de même que Kristian l'Allemand.
Pourtant, 2 nuits me semblent suffisantes. Parce que faut que je me bouge, je peux pas me permettre de traînasser, on m'attend. 
Puis le farniente sur la plage... Si encore on pouvait faire du sport, mais il fait tellement chaud que tu peux pas faire 3 pas dehors entre midi et 16 h.
Alors au revoir tout le monde, merci pour les hamburgers, j'en peux plus de cette chaleur. En plus, personne jouait aux échecs, même pas Kristian. 
Salut la compagnie, nous deux on se revoit peut-être ici, nous trois au Guatémala là là, nous autres un jour peut-être sur la route, qui sait, le monde est petit, ça ferait plaisir, bla bla bla, allez vas-y tu vas rater ton bus. 
Enfin toi, probablement jamais parce qu'on a pas d'affinités.

Puis toi, là, tu m'a inspiré une idée, celle d'apprendre les lois sur le partage informatique via Internet parce que c'est l'avenir, alors on se reverra là-dedans.



Comme d'habitude, la néglicence est de mise pour préparer le moyen de transport jusqu'à la prochaine destination.
12h25, réception de l'auberge :
- Salut ! J'm'en vais et je veux aller à San José del pinche Pacifico, dans la montagne.
- Oh ben, c'est con. Le bus quotidien vient de quitter. 

Rester une autre nuit ici.
?

Non, c'est une blague. Un autre moyen va être trouvé. Faut que je m'en aille. À très vite...
Note: 5/5 - 3 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Par Mat
Le 31/05/2010 à 23:01:06
L'aventure, c'est l'aventure...

Au fait tu ne m'as pas éclairé sur ton parcours...

Prem's toujours
Par Nicodeloin
Le 01/06/2010 à 00:38:27
Oui toujours prem's...

Merci !

Je te maile...


Par Visto
Le 01/06/2010 à 14:40:51
Bien joué la photo du jeune mexicain, il a un regard qui en dit long...t'as pas dû trainer longtemps dans les parages...
Par Nicodeloin
Le 01/06/2010 à 18:24:59
;-)

Non, j'ai décrissé en vitesse.


Par ben
Le 02/06/2010 à 17:40:42
pas de plan c'est toujours le meilleur

tu y est passé mais mon intuition me dis que tu n'y repassera pas

ton instinct te conduira dans un endroit qui assoiffera peut être tes envie de liberté et de découverte

bonne route l'ami
Par Nicodeloin
Le 02/06/2010 à 19:01:50
Bonne route à toi aussi, et j'attends toujours des photos de ta maison !


Par Ross
Le 02/06/2010 à 20:05:03
AVIS À TOUT LES VOYAGEURS!!! El chupacabra a été aperçu dans les environs de puerto escondido... Fais gaffe à toi amigo et continu bien ton périple... À plus
Par Nicodeloin
Le 02/06/2010 à 20:59:24
Le suceur de chèvres ?
En tout cas bien cool de ta part, ça m'a fait découvrir une légende urbaine que je ne connaissais pas. ;-)

Tiens moi au jus de l'avancée de ton histoire, je te soutiendrais.
Si tu as besoin d'un autre témoignage de ma part, n´hésites pas à me demander, je ferais avec plaisir !

Putain, man, on a fait AC/DC ensemble... :-) !


Par Ross
Le 02/06/2010 à 21:06:03
Merci pour ton soutien vraiment.

Par Karim
Le 18/06/2010 à 08:50:01
Hey pepito !

Je prends toujours autant de plaisir à m'évader avec tes clichés. Continue le périple, garde la pêche man!

See U soon.

Karim.


Laisser un commentaire