Oh Canada !

28/12/2009 - Pays : Canada - Imprimer ce message

La tortura del artista

Ce mec là est le genre de gars qui ne s'arrête plus quand il parle. Mais le point positif, c'est qu'il ne raconte pas de la merde de banalités, comme pas mal de gens. Il a aussi des centres d'intérêts peu communs, genre les soirées à caractère sexuellement bizarre. Il est le genre de gars que les bien pensants ne vont pas vouloir approcher ou se lier d'amitié, parce qu'il déroge à la règle. Fuck les bien pensants, c'est se limiter que de ne pas s'intéresser à ce gars là.
Puis surtout, il enregistre de la musique, c'est un producteur indépendant. Faque il va y avoir de la collaboration et que ça peut être cool en crisse.

La dernière fois qu'il est passé chez moi, il m'a fait un éstie de one-man-show sur le gros bonhomme en rouge à barbe blanche. C'était juste énorme, j'ai regretté de ne pouvoir le filmer. Alors je retranscris :

SEB - Le père Noël, c'est un crisse de pédophile.
NICO - Ah bon ?
SEB - Ben là ! Dis moi pas que tu étais pas au fuckin'courant !
NICO - Ben là, je savais qu'il était le symbole du capitalisme qui vise à faire consommer la population en fin d'année, dont la naissance est du à Coca-Cola. Mais pédophile, éstie que je savais pas.
SEB - Mouais.... (SEB réfléchis et approuve en silence ce qu'il vient d'entendre). Ouais mais c'est pas que ça, man ! That is not just this ! Check ben ça, j'm'en va te raconter la vérité sur le papa Noël.
NICO - Ok.
SEB - Ok, déjà le mec, c'est un crisse de gros barbu, fuckin'huge, le genre de gars qui inspire pas vraiment la confiance quand tu le croises dans la rue, True or not ? Ok, true. MAIS, ce gros crisse de barbu habillé de rouge sang, la couleur quand même de la violence, on s'entend, ok, this guy is living fuckin far away and fuckin'alone, ok, il habite tout seul au fuckin'pôle Nord ! Il habite tout seul au pôle Nord, man ! Déjà le mec il est pas net, ok.
Et qu'on ne vienne pas me parler de mère Noël, parce que c'est qu'une fuckin' feinte à 2 dollars pour tenter de lui donner un visage plus convenable, à ce père Noël là. The point of this, man, c'est que la mère Noël a jamais existée ! It is a fuckin lie ! She never existed.
NICO - Ok, et donc ?
SEB - Donc ?! Donc le père Noël est juste un vieux monsieur tellement gros qu'il pourrait plaquer 3 câlisses de rugbymens in the same time, il vit seul au pôle Nord dans sa maison en bois et dans sa remise, tu sais ce qu'il y a ?
NICO - ...
SEB - Il y a une fuckin' gang de p'tits lutins qui sont EX-PLOI-TÉS en tabarnak à envelloper des christmas'gifts tout au long de l'année ! Ils sont fuckin' EXPLOITÉS et tu crois qu'ils sont heureux ces p'tits lutins là, tous ensemble toute l'année avec un fucking énorme vieux barbu ben ben douteux, entres gars seulement, pas une seule blonde à fourrer ou whatever, pas un seul syndicat pour leur filer des semaines de vacances à Cuba, non non man !
NICO - ...
SEB - Ils sont juste exploités comme des morveux du tiers-monde, sauf que les morveux du tiers-monde au moins eux ils ont du soleil, tandis que, veu veu pas, les p'tits lutins si ils sortent de la maison du fuckin'gros père Noël, ils sont juste congestionnés parce que man, crois moi, il fait MOINS 50 DEGRÉS au pôle Nord, TABARNAK !!!
NICO - True enough, keep going, that is good !
SEB - Ok donc ce papa Noël est un fuckin'exploiteur de lutins pas payés et qui ont peu de liberté de mouvements, donc first on imagine très bien ce que peut faire le père Noël quand il a trop bu de Vodka et qu'il est hard as a rock, ok. MAIS, veu veu pas, le pire est à venir, the worst is gonna come ! Ok, le père Noël, ce crisse de gros barbu, il a inventé un système avec lequel il peut voir TOUS les enfants de toute la terre pour fuckin' vérifier si oui ou non, ils ont été sages. Ca veut dire que, selon l'histoire du père Noël racontée aux enfant et analysée ensuite par mes soins, ce crisse de cave PEUT fuckin' espionner tous les enfants du monde à n'importe quel moment de la journée pour voir si ils sont gentils ou pas ! What the fuck ! What is that ? Le gros barbu peut nous espionner en train de pisser pour voir si on est gentil et qu'on n'en met pas intentionnellement à côté, il peut nous espionner partout et AVEC LE CONSENTEMENT de nos fucking parents.
NICO - Jusque là je te suis.
SEB - Le père Noël, et c'est là que ça devient tordu, reçois de tous les enfants du monde leurs lettres de souhaits pour Noël, ok ? Faque le gars, il connait en crisse TOUS les fucking petits désirs de chacuns, ce qui lui donne un avantage certain du point de vue INTELLECTUEL pour MANIPULER les petits enfants du monde entier qu'ils sont, qu'ils seront, et que nous avons tous étés, ok ?
NICO - Ok.
SEB - And then, one night per year, le gars il se ramène avec son traineau tiré par des rennes, qui ceci dit ne me semble pas vraiment homologué pour naviguer dans le ciel, mais passons. Le fuckin' père Noël, listen to me, il passe chez toi ainsi que chez tout le monde, tiens toi bien, il passe par la cheminée, ce qui oblige d'éteindre le foyer pour pas que ce gros tas ne crame sa barbe. Et veu veu pas qu'un salon sans foyer allumé, c'est toute la maison qui refroidit en hiver, enchaînant des maladies H1N1 de fuckin'flue, on s'entend. LE GARS, il passe par ta fuckin' cheminée, il pogne ton lait et tes biscuits, il...
NICO - Comment ça le lait et les biscuits ?
SEB - Et bien parce qu'on laisse toujours un verre de lait et des biscuits pour qu'il reprenne des forces entre deux maisons, ce sacré pédophile. Et tu comprendra vite pourquoi, because it is NOW que ça devient vraiment malsain. Le père Noël, il arrive chez toi, il tape dans ton drink et ta food, ok, et il vient entre guillemets te donner des cadeaux. Ok, MAIS, la condition sinéquanone, c'est qu'il te les donnes quand tu es FUCKIN'ENDORMI !!
NICO - ....
SEB - OUIIII !!! T'as déjà eu des cadeaux du père Noël pendant que tu es debout et éveillé en train de l'attendre ?? NON !! Just fuckin' never !! C'est pas possible, éstie ! Le gros barbu il passe quand toi TU DORS ! Et seulement quand toi tu fuckin' DORS, sinon il vient pas et toi t'as pas de cadeaux ! Ok ?
NICO - Ca a du sens, effectivement.
SEB - En reprenant une synthèse de tout ça, le père Noël fuckin'louche et corpulent, toujours fuckin'habillé pareil, il passe l'année enfermé au pôle nord avec des lutins exploités, et il espionne toute l'année petits garçons et petites filles de moins de 10 ans pour, en fin de compte, passer par la cheminée en fuckin'effraction afin de taper dans ton fridge et t'amener des """""""cadeaux""""""" PENDANT QUE TU DORS !!!
Alors je le dis ben ben sollenellement, mon éstie de tabarnak, si la description de ce gars, description que l'on soumet aux enfants du monde entier, n'est pas celle du pire des pédophiles toléré, alors je ne m'appelle plus SEB et je n'y connais rien en fuckin'music !
NICO - C'est fuckin' drôle, Seb, et tu t'y connais en fuckin'music. Je plussoie et j'applaudis des deux mains pour cette théorie. Mais sais-tu ce qui est le pire également à propos de cet homme là ? C'est que NOS PARENTS à nous sont complices de tout ça, ET MÊME, ils nous mentent volontairement en nous faisant croire à l'existence de cet énergumène que tu bien analysé et qui en réalité n'existe juste PAS !! Alors comment peut-on faire confiance à nos parents par la suite, sachant que l'une des premières choses qu'ils nous racontent, c'est qu'il y a un gros monsieur capable d'être de partout à la fois sur terre et qui ne nous apportera rien, cet enculé, si l'on n'est pas un minimum sage ! C'est à dire qu'ils nous font du fuckin' chantage afin d'avoir la paix, juste pour qu'on ferme notre gueule pendant Novembre et Décembre à chaque fois qu'ils écoutent un film !
SEB - Oui, c'est vrai !
NICO - Et comment décrire ce que l'on ressent lorsque l'on apprend que l'on s'est fait FOURRER DANS L'OS par nos fuckin' propres parents !!? Je me souviens encore et très clairement du jour où j'ai appris de la bouche de mon grand-père, alors que j'avais 7 ans, que le gros crisse de barbu en rouge n'existait pas. FUCKIN' HELL !! J'ai été traumatisé ! MES PARENTS m'avaient mentis !! Depuis tout ce temps, blabla papa Noël, blabla sois sage, toutes ces nombreuses fois où j'ai obéi et cru comme un gentil garçon, je me faisais en réalité ENTUBER par mes PROPRES PARENTS !!
SEB - ...Hé, c'est fuckin' vrai, ça...
NICO - Mais fuckin' grave !!! Ce jour là a intégré en moi et en force le scepticisme qui caractérise ma personnalité d'aujourd'hui ! Je ne pouvais plus faire confiance à mes parents ! Et surtout, surtout... Si nos parents peuvent nous faire croire au père Noël et que ça marche DE FUCKIN' PARTOUT en FUCKIN'OCCIDENT, j'imagine juste même pas la désinformation au travers des médias que nous gobons tout au cours de notre vie.
 

------------------------------------------

El tiempo es muy malo

Ca c'est le sourire que j'ai quand je me connecte à Wikipedia. Il ne dure pas longtemps, c'est pas toujours beau ce qu'on y apprend.

Aujourd'hui, j'ai des rèves d'indépendance et je m'en vais me renseigner sur celle du Québec, puisque c'est l'endroit où je vis.

Si l'on me demande où je vis actuellement, je réponds : Montréal, au Québec.
Avec des Québecois. Dans un beau mixte de gens d'origines variées.
Je ne me sens pas au Canada, pas un seul instant. Je me sens au Québec.

En 1960, au milieu de ces gens, il y a eu le FLQ, le Front de Libération du Québec. Le Front de libération du Québec (FLQ) était un groupe révolutionnaire québécois, aussi qualifié de groupe terroriste par certains, qui préconisait l'indépendance du Québec. Il a été fondé dans les années 1960 et était basé principalement à Montréal. Ce mouvement clandestin réclamait une insurrection d'inspiration socialiste, le renversement du gouvernement du Québec, l'émancipation des Québécois face au Canada et l'établissement d'une société de travailleurs.
Et bien entendu, le rejet de l'impérialisme Nord-Américain.
Ils ont même butés un ministre pour tenter de déstabiliser la hiérarchie. Même si ça n'a pas réussi, ils ont le mérite d'avoir au moins essayé, et d'y avoir cru.
Pis de nos jours, qu'est ce que tu veux faire la révolution avec des gens ont peur de traverser au feu rouge ou d'essayer la byciclette sous la neige ?!!

C'est juste peine perdue.

Alors peut-être vaut-il mieux la fermer et profiter de la vie.

Si on en est capable, oui.
De plus, le passage suivant est très éloquent concernant ce sujet là. En effet, voici le compte-rendu signé Bernard Werber d'une expérience sur les rats:


Hiérarchie chez les rats
    

Une expérience a été effectuée sur des rats. Pour étudier leur aptitude à nager, un chercheur du laboratoire de biologie comportementale de la faculté de Nancy, Didier Desor, en a réuni six dans une cage dont l'unique issue débouchait sur une piscine qu'il leur fallait traverser pour atteindre une mangeoire distribuant les aliments. On a rapidement constaté que les six rats n'allaient pas chercher leur nourriture en nageant de concert. Des rôles sont apparus qu'ils s'étaient ainsi répartis: deux nageurs exploités, deux non nageurs exploiteurs, un nageur autonome et un non nageur souffre-douleur.

Les deux exploités allaient chercher la nourriture en nageant sous l'eau. Lorsqu'ils revenaient à la cage, les deux exploiteurs les frappaient et leur enfonçaient la tête sous l'eau jusqu'à ce qu'ils lâchent leur magot. Ce n'est qu'après avoir nourri les deux exploiteurs que les deux exploités soumis pouvaient se permettre de consommer leur propre croquette. Les exploiteurs ne nageaient jamais, ils se contentaient de rosser les nageurs pour être nourris.

L'autonome était un nageur assez robuste pour ramener sa nourriture et passer les exploiteurs pour se nourrir de son propre labeur. Le souffre-douleur, enfin, était incapable de nager et incapable d'effrayer les exploités, alors il ramassait les miettes tombées lors des combats. La même structure-deux exploités, deux exploiteurs, un autonome et un souffre-douleur ñse retrouva dans les vingt cages où l'expérience fut reconduite.

Pour mieux comprendre ce mécanisme de hiérarchie, Didier Desor plaça six exploiteurs ensemble. Ils se battirent toute la nuit. Au matin, ils avaient recréée les mêmes rôles. Deux exploiteurs, deux exploités, un souffre douleur, un autonome. Et on a obtenu encore le même résultats en réunissant six exploités dans une même cage, six autonomes, ou six souffre douleur.

Puis l'expérience a été reproduite avec une cage plus grande contenant deux cents individus. Ils se sont battus toute la nuit, le lendemain il y avait trois rats crucifiés dont les autres avaient arraché la peau. Moralité: plus la société est nombreuse plus la cruauté envers les souffre douleur augmente. Parallèlement, les exploiteurs de la cage des deux cents entretenaient une hiérarchie de lieutenants afin de répercuter leur autorité sans même qu'ils aient besoin de se donner le mal de terroriser les exploités.

Autre prolongation de cette recherche, les savants de Nancy ont ouvert par la suite les crânes et analysés les cerveaux. Or les plus stressés n'étaient ni les souffre-douleur, ni les exploités, mais les exploiteurs. Ils devaient affreusement craindre de perdre leur statut privilégié et d'être obligés d'aller un jour au travail.

Se pourrait-il que pour chaque espèce animale il existe une sorte de grille d'organisation spécifique. Quels que soient les individus choisis, dès qu'ils sont plus de deux, ils s'empressent de tenter de reproduire cette grille pour s'y intégrer. Peut-être que l'espèce humaine est tributaire elle aussi d'une telle grille. Et quel que soit le gouvernement anarchiste, despotique, monarchiste, républicain ou démocratique, nous retombions dans une répartition similaire des hiérarchies. Seules changent l'appellation et le mode de désignation des exploiteurs.


Maintenant, bois à ma fuckin'santé et sors de ma vie, diable que tu es pour mon coeur.

--------------------------------------------------------------

El encanto del viaje !

Mademoiselle de gauche, Mademoiselle de droite.
Leurs points communs sur la photo est la couleur verte. Dans la vie, c'est la gentillesse.
C'est tellement agréable, la gentillesse. Ca donne envie d'être gentil en retour.

Mademoiselle de gauche, Mademoiselle de droite.
L'une est Brésilienne, l'autre Américaine, les deux parlent Français, l'une a les bases et les erreurs charmantes, l'autre est quasiment bilingue.
Il est bon de noter la grande ouverture d'esprit de ces deux Mademoiselles et de s'en sinspirer.
Yo non hablo el espanol muy bien, pero lo intento.

Mademoiselle de gauche, Mademoiselle de droite.
Ce sont un peu comme des membres de ma famille, je les fuis mais on s'aime bien.
Mademoiselle de gauche me fait des allusions sur mon planning toujours overbooké en s'essayant à le deviner.
Mademoiselle de
 droite me fait remarquer que je ne suis pas là souvent, et que quand je suis là c'est en mode solitaire.

C'est vrai et m'en excuse, mesdemoiselles, je ne dois pas être le plus sympa des collocs. Mais j'en ai une sacrément sympa en tout cas !

Mademoiselle de gauche me propose de l'accompagner à des soirées Brésiliennes, Mademoiselle de droite me propose de terminer son restant de plat cuisiné avec amour.

La Demoiselle de gauche c'est Dini, La Demoiselle de droite, c'est Mikhala. Et les deux à tes côtés, c'est la classe.
----------------------------------------------------------
La cerveza, salida de emergencia
Hasta tu fogata

Solène, je te dois bien ça.
Pour toutes les fois où tu m'as rendu le sourire, parce qu' à chaque fois que la mienne s'est ouverte, la tienne riait.
Parce que tous les deux on en avait rien à foutre du désordre. Parce que tous les deux on râlait et que c'était drôle.
Parce que tu conseillais mon coeur et qu'il a écouté. Et que ça l'a bien aidé.
Parce que j'ose espérer avoir aidé le tien en retour, bien que j'ose en douter.
Pour la mort du King Of Pop, pour les cigarettes taxées. Pour la pizza devant laquelle tu m'as écouté de ma famille te parler.
Je te dois bien ça, justement, parce que ce sujet là, c'est pour les plus proches.
Pour les remises en place quand j'étais moche, pour les gros trous au fond de tes poches.
Pour tous les beaux gosses que je t'ai présenté. Pour tout ce que je n'écrirais pas car Internet est surveillé.
Ne me parles pas de conspiration, j'en imagine déjà ben gros.

Parce que tôt ou tard arrivera l'Amérique Latine. Et ça serait cool, parce qu'on se doit bien ça, Solène.

---------------------------------------------------------------------
Autobus rojo

J'étais avec mon Mich, un week-end en permission à Toronto. J'avais pris mon lundi de congé, 3 jours pour en profiter. Ce que j'aime bien dans cette ville, c'est les vendeurs de hot-dog ambulant. C'est de la malbouffe mais tellement plaisant. Y'a aussi mon Mich que j'aime bien. Puis pas grand chose d'autre. Parce que pour s'y rendre, c'est 7 heures de bus qui te mettent le cul en compote. Evidemment, il faut en repartir. 7 heures de bus, encore, et toujours un cul en compote.
C'est pour ça que j'ai pris ce bus en photo, pour me rappeler que même si ces lourds véhicules fournissent un accès à Internet, qui fait que c'est quand même moins pire, et bien c'est pas confortable le bus.

Puis à Toronto, dans un bar, il y a eu cette toune :

Bien sûr il y des guerres d'Irlande
Et les peuplades sans musique
Bien sûr tout ce manque de tendre
Et il n'y a plus d'Amérique
Bien sûr l'argent n'a pas d'odeur
Mais pas d'odeur vous monte au nez
Bien sûr on marche sur les fleurs,
Mais, mais voir un ami pleurer

- Voir un ami pleurer - Jacques Brel -

Je suis d'accord avec Jacques, ça fait tellement mal de voir un ami pleurer.

Mich a eu 26 ans, c'est pour ça que je suis passé le voir. Je lui ai offert "Citizen Kane" de Orson Welles. Un film en noir et blanc des années 40, mais tellement visionnaire, tellement censurable, tellement d'actualité encore. Sur le thème du pouvoir des médias. Un chef-d'oeuvre artistique à montrer à tout le monde, un film élu en 1998 comme le meilleur de tous les temps.

Courage, Mich.

------------------------------------------------------------------------------
Suelo y lluvia

C'est la classe de danse de mon colloc Louis, durant un mini festival destiné à venir en aide aux gens de la rue, aux itinérants, aux clochards, aux junkies.
Les danseurs ont fait un show de 30 minutes, sous une pluie battante. Leur danse consistait à se déplacer au milieu de la foule de gens, les uns derrière les autres, et de s'asseoir ici ou se coucher là. Rien de très transcendant ni spectaculaire, j'aurais même pu faire aussi bien qu'eux. Sauf que je les ai pris en photo pendant qu'ils ont laissés leurs linges devenir une éponge. Ils étaient tous trempés, ça faisait mal au coeur.

Ce qui faisait mal au coeur aussi, c'est qu'ils se sont mouillés pour rien. La plupart des personnes présentes étaient des itinérants. La quasi totalité de ces itinérants étaient complètements saouls, peut-être sous d'autres drogues plus dures encore. Ils en ont rien eu à branler de la prestation offerte. Rien eu à branler.
Trop occupé à quéter du change ou des cigarettes, à s'embrouiller entre eux pour 4 crottes de nez, à hurler comme des animaux primaires.

Sérieusement, l'effet que j'en ai eu, c'est que ces itinérants là là, la nuit tombée, éstie qu'ils deviennent des déchets de la société. Des animaux. Ils régressent au stade d'animaux. Sous alcool, ils ne valent intellectuellement pas plus que des hyènes. Ils dégagent une aggressivité digne d'un instinct de survie et une sournoiserie sans égale.

L'itinérant bourré et agressif, un conseil, frappes le premier. Et fort. Puis après tu lui demandes si il sait où trouver un ASUS 9 pouces clavier AZERTY ainsi qu'un Rebel XTI.
------------------------------------------------

Trabajo estacional, Gafas graduadas, Deseo Negro

Le travail suit son cours, les collègues sont charmantes, spécialement Marianne qui est géniale et gentille. Quand au gros parté de l'hôtel, no comment sur la décadance dans laquelle je suis tombé, faisant passer des itinérants pour des enfants de choeurs.
-------------------------------------------------
Cubo de la basura

J'attendais une voiture. Surtout la conductrice. Nous sommes allés au sommet du Mont Royal, puis dans le Westmount. Le Westmount c'est le Beverly Hills de Montréal, des villas majestueuses et des voitures très couteuses. Et l'ambassade d'Israël, un peu plus bas, sur De Maisonneuve. Puis elle m'a demandé pourquoi j'avais ça au poignet, et la réponse lui a plu.
Ensuite elle a mangé hallal en gossant. A la langue au sang.
Ou à cause du sang...

---------------------------------------------------

Antes de la nieve  El inconformista   La proteccion de la puta

Sarah, c'est une fille fort sympathique qui étudie en cinéma et que j'ai rencontré à l'Abreuvoir. A cause de Solène, en fait. Oui parce que Solène m'a envoyé par la gueule le panier de pop-corn que je tenais dans les mains. Ce qui fait qu'il y en a eu de partout par terre, et que tout le monde s'est retourné et a regardé la scène, bien vite déserté par cette dernière qui avait, on s'entend, des raisons de m'en vouloir.
Et dans ces personnes qui regardait le con au milieu du passage qui venait de se prendre une pluie de pop-corn, il y avait Sarah. Sarah avait déjà regardé LAPAV et avait beaucoup aimé. Puis là, elle me reconnait et pense immédiatement que je tourne une scène, et se met à chercher la caméra des yeux. Alors non, c'est juste la vraie vie et c'est des fois plus surprenant que LAPAV pour les spectateurs, mais autrement plus emmerdant pour moi.
D'une parce que Solène qui m'en veut, c'est que j'ai vraiment fait le con, et de deux les pop-corn à refaire c'est 10 autres minutes d'attentes.

Lorsque je suis passé à côté de Sarah, celle ci m'a arrêté en me félicitant pour LAPAV. Surpris, je me suis assis pour discuter avec elle et sa pote. Puis nous avons sympathisé via notre attrait commun pour la photographie, dont voici quelques échantillons.
Et on peut également la retrouver dans l'épisode 15 de LAPAV, merci Sarah.

-----------------------------------------------
Mentira piadosa

Un dimanche soir aux Bobards, sur le boulevard Saint Laurent. J'y vais de temps à autre avec Stéphane parce qu'on aime beaucoup les shows live, lui il danse énormément, ça lui permet de se pogner pas mal plein de filles super facilement. Stéphane, c'est mon chum qui se tape des filles en pagaille, le salaud. Pourtant, il est Québecois et bois comme un assoiffé. Mais il pogne, le tabarnak, il pogne des culs en câlisse.
Pendant que moi, je pogne aussi des culs, mais en photo. Puis après je montre les photos aux détentrices des culs en question. Et tout le monde est content...

 
------------------------------------------------------
Reir a carcajadas

7 piasses, 7 dollars. Pour voir des auteurs compositeurs interprètes indépendants, c'est à dire pas connu, peu populaires, mais probablement bon à 7 piasses l'entrée. OK, j'emmène avec moi Ismaël, un collègue du Westin, et on s'assoit dans le fond du bar, sous une lampe murale avec 2 pintes de Boréale blonde. On discute de choses et d'autres en attendant la musique. Quand elle arrive, nous n'avons qu'un seul désir, qu'elle s'arrête. C'est sans âme.
On se regarde, Ismaël et moi, et on fait la moue. Le deuxième auteur compositeur interprète grimpe sur la scène et entame par une petite boutade toute pourrie qui fait FLOP. Mais tellement FLOP qu'on commence à rigoler. Puis lorsque le gars commence à chanter, le fou rire est lancé. Incontrolâblement violent, tout le monde nous a vu. Ismaël fut obligé de sortir de la salle et aller se passer le visage sous l'eau froide. Moi je suis resté sous cette fichue lampe, la tête dans les mains, en train de suffoquer. En train de me dire que payer 7 piasses pour ça c'est clairement du vol, et que j'aurais pas fait tâche sur cette scène. Mais ils ont le mérite d'essayer.
On a finis notre pinte et plus jamais revenus nous sommes.

------------------------------------------------------
Nino probeta  Justo en medio de chicas de Montreal    Feliz Navidad

Joyeux Noël à tous. Merci à la famille Gratton de m'avoir accueilli en son sein afin de vivre une expérience typiquement québecoise d'un réveillon de Noël. Alors la séquence du dévellopement (comme ils disent, au contraire d'envellopement) des cadeaux a été assez fun. On était 12 et j'ai jamais vu autant de fuckin'cadeaux au pied d'un sapin. Mon ami Olivier m'a offert un livre de Pierre Falardeau, cinéaste activiste Québecois. C'est juste le plus excellentissime des cadeaux que j'aurais pu avoir tellement ce qu'il a écrit est juste le miroir de ce que je pense. Pas tout tout, là, mais pas mal toutes les grandes lignes.
J'ai aussi eu un bout de roche de Gaspésie, un petit bout de roche calcaire que je pourrais emmener en voyage et ainsi avoir toujours un peu de Québec autour de moi, câlisse !
-----------------------------------------------------

Primera vez   Cuidado !  Cocaina  A patadas    La batalla

La première neige est tombé en Octobre, elle n'a pas tenu. Ensuite, elle est tombée lors d'une tempête en décembre et n'est jamais partie.
C'est sympa, mais ça fait de la boue et c'est dur de conduire le vélo.
Ca permet de faire des batailles de neige quand elle est fraîche.


-----------------------------------------------------
Borracho perdido

Ce monsieur a une voix de tueur, je l'ai vu sur scène lors du concert de lancement de disques d'une vieille rockeuse Québecoise, Marjo.
C'est bien de découvrir la scène musicale Québecoise, y'a de chouettes trucs. Les Cowboys Fringants sont excellents, Mes Aieux sont très bons, Les Collocs sont très populaires. Mais celui qui est juste L'ARTISTE ultime Québecois, c'est Jean Leloup.

Lui, il a créé son son, et tous les autres ont juste pompés par ci par là. C'est le maître ici.

Et je le cite, avec cette chanson qui m'a fait le découvrir... et qui est comme terriblement d'actualité.
 

Je suis parti de ma famille
Il ne faut jamais revenir
Quand le soleil jamais ne brille
Quand le meilleur devient le pire

J’ai erré et voyagé
Et même si je pense à toi
à toutes les heures de la journée

Et même si je pense à toi
Jamais je ne reviendrai

S’il faut recommencer la bataille
Je laisse tomber, je ne suis pas de taille
Je ne veux plus me battre avec toi
Je ne veux plus me battre avec toi

Je suis parti comme un voleur
Je suis parti sans faire d’erreur

Comme le bourreau coupe d’un coup
Du condamné le pauvre cou

Quand tout à coup l’amour n’est plus
Que douleur au fond de notre être

Et que plus aucune fenêtre
Ne laisse passer le beau temps

La plaine est morne sous la pluie
Nuages bas, le temps est gris
La plaine est triste sous le deuil
Et la carcasse du chevreuil
--------------------------------------------------
Habitacion

C'est ici la porcherie. La preuve, c'est que son blouson tient debout tout seul, comme porté par la crasse. Mais lui il s'en câlisse, il est en train de compter le nombre de fissures entre 2 briques pour créer la formule chimique du ciment. Il ne prend pas soin de lui. Il ne mange pas, il ne se lave pas, lorsqu'il crée. Il est omnubilé par ce qu'il fait. Et ensuite il est tout le temps en retard. C'est pas de sa faute, il est juste comme ça. Comme un analyste.

Au cours d'une formation dans le cadre de sa job, il a fait des tests de personnalités. C'est super utile pour avancer dans la vie, il a dit.


Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Par B
Le 28/12/2009 à 19:57:15
ola amigo mio!
Par Nicodeloin
Le 28/12/2009 à 22:19:38
Hola Benito !

La question que je te pose est : Un Vienne-Nîmes en taxi coûte t'il moins cher qu'un Paris-Montréal en avion ?
Par B
Le 30/12/2009 à 23:18:56
étant donné que c'était pris en charge par l'assurance, oui...



Par gregorinho
Le 31/12/2009 à 00:38:19
Un nouvel an se prépare. Même lieu de bataille que quelques années auparavant. Des gens en plus, quelques uns en moins... Y'aura du tibo, du jeremy, du matthieu, du fix, du orel... manquera juste une bonne dose de Nico, de Benoît, de Coco... de Montreal à Nîmes, les kilomètres éloignent certains membres du troupeau.
Sans vous, qui aura l'idée géniale de mettre une poule dans la voiture d'un pauvre bougre endormi???
Mais attention, restons méfiant: fix a quand même un beau palmarès, matthieu pourrait retrouver du poil de la bête après quelques verres, et Tibo pourrait vouloir se venger du camembert et des poubelles dans la clio!
Quoiqu'il en soit, je vous souhaite une nouvelle année pleine de surprises et de réussite, dans les directions que chacun souhaite prendre. Vous me manquerez demain, mais sachez que vos esprits loufoques hantent pour toujours les tréfonds du garage de mes parents! ;-)
Par Nicodeloin
Le 31/12/2009 à 01:46:37
Hé mon Greg !
C'est beau ce que tu écris !

Merci à toi !! :-)

J'aimerais tant ça qu'il y ait internet chez tes parents et qu'on se fasse une session webcam au cours de la soirée, genre un petit skype...

Ca serait tellement cool de revoir vos visages en vraituellement.

Travaillez sur cette idée et tenez moi informé parce que ici j'ai toute le kit nécessaire pour réaliser ça à bon escient...

En fait, ca serait vraiment vraiment appréciable, genre il sera 18h30 pour moi et minuit 30 pour vous, un petit gout de réveillon en avance...

Allez, on se la fait comme ça, ça serait un vrai plaisir !


Par ben
Le 04/01/2010 à 11:32:06
Salut mon nico

Comment vas tu par ce froid ??je l'attendais un peu ce nouveau petit commentaire.

Je te souhaite une bonne et merveilleuse années et tout plein de bonnes choses

passes des news des que tu peux

notre mich est rentré il est a fond dans son CV

bonne route buddy

a bientot
Par Nicodeloin
Le 07/01/2010 à 19:10:31
Ca va bien mon gars !

Tres bonne année pleine de réparations à succès et de vie mobilhomale, si j'ai bien compris le Mich sur Skype...

Le froid est pas si pire ici, mais il parait que la planete se rechauffe, ca doit etre la raison...

A bientot sur la toile !


Par tatie Danielle
Le 06/01/2010 à 20:10:08
Coucou Nico juste ce petit mot pour te souhaiter une très bonne année pour toi mais surtout la santé.j'espère que tu vas bien. ici nous avons la neige...nous pensons très fort à toi.GROS GROS BISOUS et à très bientot.
Par Nicodeloin
Le 07/01/2010 à 19:12:17
Coucou Tatan !

Merci pour ce message de voeux que je vous retransmet avec grand plaisir !

Plein de santé et de bonnes choses, profitez de la neige et GROS BISOUS !!!

A bientot, je sais pas ou ni quand mais à bientôt !!


Par sylvain
Le 13/01/2010 à 08:47:58
salut nico !ce soir j'ai le vague a l'ame! comme je ne suis pas sur de pouvoir te l'exprimer directement je vais y aller par l'écris!je n'ai pas été comme ca depuis ma libération au service militaire le 25/07/1989 c'etait l'euphorie pour tous la quille comme il disaient!pour moi c'etait dramatique meme si je ne le laissais transaparaitre mon ventre me déchirait d'une douleur atroce!j'etait le seul dans l'autobus qui nous ramenait a la gare st jean de bordeaux qui savait que nous le regretterions! devant les rames ont s'est torchés sévere une derniere fois puis on est monter dans les tombeaux sncf chacun vers sa vie, a l'epoque pas d'adresse email ni de numero de cel, juste des adresses et encore etait-elles les bonnes ?personne ne la jamais su!dans mon compartiment deux americaines qui buvait du blanc! pourquoi fallait 'il que je soit le seul marseillais de ce contingent? enfermer dans ma solitude j'ai pleurer comme une madeleine.....putain!la seule chose qui me fesait tenir c'est la pensee de retrouver ma 750 africa twin qui m'attendait sagement a la casba!depuis des mois je ne cherissait qu'un seul projet faire le tour de l'europe de l'ouest avec! j'y suis presque arrivé! 2 ans apres j'avais taillé 70000 bornes dont une dizaine de fois l'espagne mon lieu de prédilection j'avais l'intention d'aller plus haut plus loin et la j'ai fait l'erreur ! jai trahi ma 750 AT il a fallut que je prenne l'avion car le pont obama reliant l'amerique a l'europe n'etait toujours pas finit,elle ne me la jamais pardonné et je l'ai troqué contre un pays d'écureuils (voir poutav) le coup de foudre ca doit etre ca qui ma fait rester et me casé .de la j'en ai bavé sale pour une multitude de raison! mais depuis le 25/07/89
je n'avais plus pleurer , meme si je laisse paraitre le contraire je suis devenu quelqu'un d'insensible j'ai un degout profond des etres humains pas en général mais a 97% la seul chose qui compte pour moi c'est mes enfants et je me fous totalement de se qui peut arriver a qui que ce soit!ai je le droit d'etre comme ca? rien a foutre! on ma forcé a le devenir!mais je m'égare et c'est un autre sujet!ce soir j'ai découvert un mec qui s'appelle NICO a travers son site et poutav ..........PUTAIN............j'ai l'impression d'etre dans le vide, ce gard, que je croise souvent le matin et a qui je fais des fois des vannes pourries! CE MEC ,je suis la depuis le mois de septembre et c'est seulement aujourd'hui que je rencontre? mon IDOLE! MON IDOLE! moi qui n'en n'ai jamais eu
meme pas michel jackson! j'ai attendu aujourd'hui pour le découvrir le seul vrai gard libre , toltalement libre qu'il puisse encore exister sur cette grosse merde qu'est la planete? j'ai pleurer aujourd'hui comme ce 25/07/89 car j'ai decouvert un homme libre!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! j'ai au cour de ma vie eu deja l'occasion de croisé des gens frické avec beaucoup de monnaie vraiment beaucoup de cash ex:(paul desmarais) mais ces trou du culs ne t'arrive pas a la cheville car le vrai milliardaire c'est toi! toi tu a compris ce que eux cherche a savoir! NICO TU EST MON HEROS!

Par Mich
Le 22/03/2010 à 12:43:18
bordel a cul il est ou le blogeur?
Par ben
Le 23/03/2010 à 17:08:50
on l'a perdu je crois


Par Torpedo
Le 02/04/2010 à 12:26:47
Câlisse Nico, t'as calé ou quoi ? C'est l'hiver québécois qui te rend si improductif ou t'es trop occupé avec la poutine au vin ?

Ulysse s'en vient te rejoindre dans 15 jours... T'auras un compagnon pour suivre le périple de l'OL en Champions League ! Rendez-vous en finale à Madrid !!! Yes sir !

Torp'
Par Groupie du Pjanic
Le 02/04/2010 à 13:54:42
Et bien Ulysse ne va pas avoir le temps de me connaitre car je quitte le 11 avril.

Message prévu d'ici là afin de mettre en lumière une expérience très enrichissante.

Je t'embrasse, je te souhaite beaucoup de bonheur ainsi qu'à toute ta tribu.




Laisser un commentaire