Ne t'attends pas à ce que je me traine a tes pieds car je pourrais en mourir de rire

17/10/2006 - Pays : Australie - Imprimer ce message


Mercredi, 11eme jour de boulot consecutif.
Y'en a marre, on bosse comme des chiens dans un champ de mangues infestées de mouches. Des
centaines. T'en as 10 collées dans le dos et la même chose autour du visage, dont une coincée dans ton cil et qui t'emmerde vraiment. J'en ai bouffé 2 rien que ce matin, on peut plus voir les mouches même en peinture. On compte les jours...



Guillaume...Alors celui là qu'est ce qu'il peut me faire marrer en ce moment. On s'entend trop bien, c'est parfait.
On se met la tete, on se fend la gueule et en prime on est frêres de boutons. Ce qui le
grattait est devenu un tas de boutons rougesqu'il a un peu partout en plaques. J'ai chopé la même chose aux avants bras et a l'abdomen.
Parait que ca se barre. C'est tellement crade ici, tellement crade.




Depart dans 3 jours, il faut tenir. Ou se faire virer. Y'a eu 2 renvois cette semaine: La
japo avec qui je parlais et Marco, un Finlandais qui voyage avec sa copine, une poupée Barbie.
Motif : Lazy
Excessif. Moins glorieux en tout cas que "pirate informatique".
Allez, 14h, sonne la corne du travail.




Plus qu'un jour, faut se barrer, definitivement. J'ai chopé des plaques de partout sur les bras et même ailleurs. Ca gratte d'une force, tu as envie de t'arracher la peau. Le vieux Chen m'a dit que ca se barrait mais j'en suis pas convaincu.
Ouais, faut se barrer. En plus la miss s'accroche et pourtant c'est pas faute de l'avoir
prévenu, mais bon faut croire que les femmes marchent a l'envers.
Dave aussi, il marche à l'envers, il est raide dingue de Laura, ca saute aux yeux. Il va
tenter sa chance a peine je serais parti. Ce qui ne me deplairait pas. Trop bordélique pour un ex bordélique et elle tire trop la couverture à elle.
M'enfin elle est gentille et c'est avec grand plaisir que je pourrais la revoir sur Sidney
en Fevrier.
D'abord l'Asie, ensuite on sait pas ce qui peut arriver.



Trop content de partir, surtout avec ce sacré Guillaume. Cet ancien a fait craquer une japonaise la nuit dernière, la mieux qu'il restait. Une anecdote terrible c'est qu'au même moment, lui dans son Toyota et moi dans mon Aston Martin, on a eu droit à la même faveur.
Si ça c'est pas un signe...qu'il faut se barrer.



Samedi, jour de départ, 8h du matin. La cigarette me fait tourner la tête, je pense à arreter cette merde.Hier....qu'est ce qu'il s'est passé? Grosse soirée, sans aucun doute. Ca me revient par bribes. J'ai piqué le briquet du patron qui savait même plus ou il habitait. Soirée mémorable. Le Chen repetait sans cesse a tout le monde que Guillaume etait son meilleur travailleur, son favori.
Il a même dressé une table et fait de la bouffe exprès pour arroser notre départ. Enfin
surtout celui de Guillaume, il m'aime pas le chef il dit que je parle trop aux filles.
Bullshit.
Quoiqu'il en soit, il etait amoureux et Guillaume aurait pu rester ici toute sa vie si il
voulait.
Même en se mettant minable comme hier soir?
Ouais ouais.



Ah parce que hier ca a donné. Mauvaise gestion de la consommation.
C'était tordant de voir sa japonaise toute pimpante, blindée de fard à paupières et
n'attendant qu'une chose, lui caresser le dos pendant qu'il vomissait. C'est pas de l'amour, c'est de la soumission.



Y'a eu quelque chose de violent aussi hier soir en Aussie, non?
Un truc qui te fait marteler le coeur et qui te plombe un peu les gestes.
Le gros nouveau travailleur arrivé fraichement dans la ferme et qui était le pur Australien.
40 piges, Franck, blindé de tatouages, gros goret, bourrin, je rote après chaque goulée et
je pisse la porte ouverte.
En plus de ça il a commencé a boire comme un trou, à taper dans les bières en repetant au
patron aussi bourré que lui qu'il etait un des leurs.



Et a un moment, en cuisine, il a dérapé. Il s'est servi dans la casserole de riz à pleine mains et n'a pas refermé le couvercle. Ca, ca a pas plu aux 3 fermiers qui etaient là. Ils lui ont faient la remarque et l'autre a pas senti que sa carrière dans la mangue ne tenait



qu'à un fil. Il a répondu en faisant le barbot, puis après il tchatchait à toutes les filles pour essayer d'en embarquer une, il doute de rien lui. M'enfin Take Easy quand même et enlèves ta main.
Les bons fermiers Australiens finis à la bière et prêt à se mettre sur la gueule à la
première occase ont pas attendu plus longtemps que le moment ou Franck a déclaré être un colon ou une connerie comme ça.
Le frêre de Robert, une armoire et ancien boxeur, a invité le tatoué à se
dépoiler en même temps que lui, a savoir on enlève les chaussures, chaussettes, chemises et marcel et on y va, juste en pantalon, on s'envoie sur la gueule comme des porcs.
-You wanna fuck some fuckin' colonial?! I'm gonna fuck your fuckin'ass of fuckin' colonial!



C'etait tres chaud mais interessant. L'autre méritait en tout cas, mais il a baissé son froc. En même temps c'est ce qu'il avait de plus intelligent à faire, aller se coucher.



Depart à 13h après 2 semaines entières de travail sans aucun jour de repos et 1200 dollars dans la poche.



On revoit les filles pour la dernière fois lundi, elles ont une apres midi nuit OFF sur Darwin, et mercredi soir on embarque pour Singapour.



Et c'est là que ca va blaster......




---------------



Citation du jour:
Guillaume. M



Tu peux prendre toutes les photos de l'opera de Sidney ou de l'Ayers Rock au coucher du



soleil, t'auras rien de plus typique en Australie qu'une baston entre 2 mecs bourrés


 


Attends-toi à c'que je me traîne
A tes pieds, Laura, j'ai constaté que même
Un silence de toi pouvait pousser mon rire à mourir

Attends-moi, toi tu es la reine,
Des sommets, l'orage sévit dans les plaines
Tu ne m'entends pas, je suis parasité malgré moi

Elle a su, simplement
Enfermer mon coeur dans son appartement

Avec ou sans toi, j'ai quelques problèmes
Tu t'en fous, Laura, j'suis désolé quand même
Si tu vas par là, ça me convient aussi dépose-moi

Encore une fois, c'est d'en bas que j'appelle
Elle se penche parfois de son nid d'hirondelle
Daigne me recevoir, ne me laisse pas de place pour m'asseoir

Elle a su, simplement,
Changer les clefs de son coeur et de l'appartement

Attends toi, à c'que je me traîne
A tes pieds, Laura, en attendant je sais
Que le jour viendra, où je pourrai en mourir de rire.


Noir Désir - L'appartement

Note: 5/5 - 1 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Par ben
Le 17/10/2006 à 07:19:40
coucou mon nico


jattend la suite de lhistoire et les fotos, car je mattend au pire !!!!
Alors comme ca c messieur rencontre des filles docile pour des gaterie en voiture je l'attend de pied ferme votre coup de fil.mon portable reste allumer toutes les nuits pour vous
bisous a tt les deux

PS:il tient vraiment pas l'alcool ce gui gui
Par mich
Le 17/10/2006 à 09:04:55
C'est celui qui dit qui y est !

Par ben
Le 17/10/2006 à 09:08:35
tu vomi de partt c du propre ca
et ta petite chinoise elle est la a tes cote si c pa beau



Par Nicodeloin
Le 17/10/2006 à 09:12:39
Comment elle s'appelait déja cette japonaise?

Par guillaume
Le 17/10/2006 à 20:37:41


bonne decision d'arreter cette merde

Par nico
Le 26/09/2007 à 22:06:00
salut,

Deja a la moitié de ton carnet et c'est tripant comme tu expliques tes aventures, continues c'est cool. Je lirasi la suite des que j'oré un moment.

Idem, nicolas de lyon et pour moi c'ets brisbane dans 3 mois via hongkong, (mummm flippant hong kong !!!)

Les filles ont l'air sympatiques dans ce pays, j'ai hate !

A plus

Nico
Par Nicodeloin
Le 12/10/2007 à 13:47:23
Hello mate Nico

C'est sympa de laisser un petit message, en retour je t'encourage vivement pour ton initiative et te souhaite que du bonheur pour ton voyage.

Si tu as des questions, tu sais où me joindre!

G'Bye.



Laisser un commentaire