Le Westin

14/06/2009 - Pays : Canada - Imprimer ce message
2 fois en neufs jours, j'ai été à la bourre.
Le dimanche parce qu'il y a moins de métro et le mercredi car je n'ai pas entendu le réveil, j'étais mort de fatigue à force de faire des nuits de 5h en moyenne.
Enfin, ça je leur ai pas dit, du moins plus poétiquement.
Ce matin là, je me lèves à 6h15, je sors de la salle de bains en costard veston cravate  à 6h30. Je perds 10 minutes à trouver ce qui me manques et à 6h45 j'entre dans le métro.

A 6h58 je serre la main de mon collègue - superviseur Medhi et m'en vient récupérer un talkie-walkie :
-Nico pour Medhi, Michel et Luca, vous me recevez ?
-Affirmatif, 5 sur 5.
-OK, j'arrive dans le lobby. Je coupe.

Le lobby, grand hall d'entrée de l'hôtel 5 étoiles, est l'endroit où les valets passent le plus de temps.
Ils sont proches du débarcadère, proches de la réception, proches de leur bureau, proches des portes qu'ils doivent ouvrir aux entrants et sortants de l'établissement.
Ça, c'est l'un de leurs devoirs. Il est inutile, humiliant, pénible, redondant, fatigant.
Mais des fois c'est l'fun, quand tu fais semblant de leur fermer la porte au nez ou lorsque tu réponds à un "merci" en précisant que tu préfères ouvrir la porte que nettoyer leurs sales traces de mains sur la vitre. Avec le sourire, bien entendu.

Le SOURIRE est le mot d'ordre, écrit en gras dans le manuel du parfait petit valet que l'on nous as remis lors de notre entrée en fonction. De toute façon, pour vendre, se vendre ou vendre un service, il faut sourire. C'est donc dans l'intérêt de tout le monde, le client a le sourire qu'il paye et nous avons le pourboire escompté. Majoritairement, on s'en sort avec un billet de 5 dollars.

Qu'est ce qui paye ?
Ouvrir la porte, tu oublies de suite. L'expérimenté Luca te l'as dit, avant la récession ils donnaient mais maintenant on se serre la ceinture.
Leur trouver un taxi marche bien. Tu vas courir élégamment jusqu'à la prochaine intersection et siffler comme un goret dès que tu es hors de vue et d'oreille du client.
Un taxi man va arriver, tout content d'avoir un client, et s'arrête à ta hauteur. Tu lui donnes le nom de la destination de la course et si elle ressemble à "Aéroport", le taxi te file 5 dollars. Certains donnent 7, donc le but pour nous est de savoir à l'avance quand un client veut aller à l'aéroport, afin d'appeler Louis et demander un taxi pour l'heure souhaitée. Dernièrement, j'ai trouvé Hakim qui donne 10.

Quand le taxi arrive au niveau du client, tu lui ouvres la porte et mets ses valises dans le coffre. Avant d'avoir refermer sa portière, il t'auras donné quelque chose. Ça peut être 3 dollars, 4, 5, des fois 15. Des fois rien.

Une règle d'or : Il y en a qui ne donnent pas mais d'autres donnent pour eux. Donc, pas d'inquiétude.

Le bagagisme marche fort également, et personnellement c'est mon favori car tu as de l'intimité avec le client et par conséquent tu peux lui faire ton one-man-show improvisé. Dans cette tour de 22 étages, tu peux établir le contact aisément. Qualifier la vue depuis la fenêtre de leur chambre en les accompagnant à l'ascenseur. Si elle est bien (parce que bien entendu tu connais les chambres), tu peux faire croire qu'elle sera pourrie, l'effet de surprise amène de la joie et par conséquent des sous dans la poche. C'est plus risqué de le faire dans l'autre sens bien que ça marche aussi.

Tu demandes d'où ils viennent dans l'ascenseur afin de savoir s'ils vont te payer en dollars US ou Canadiens, également pour lancer des références ou t'intéresser à ce qu'ils font dans la vie.

Dans la chambre, tu présentes la dite vue, la salle de bains, tu insistes sur le fait que l'écran plasma n'est pas important et tu mets les costumes dans la penderie.
Ensuite :
- Tout est parfait pour vous, messieurs dames ? Fort bien. Je me nomme Nico, si vous avez besoin de quoi que ce soit, venez me trouver et je vous servirais de mon mieux.

Le billet de 10 est dans sa main. Quand tu fermeras la porte, il sera dans la tienne. Hypocrite métier ? Sans doute, mais si tu prends du plaisir à avoir du fun avec ces gens là, il le devient beaucoup moins.

Voilà donc ce que tu fais de 7h à 15h, tu fais la ballerine dans un endroit où les bureaux sont en marbre véritable, tu danses autour des gens qui viennent pour être servis, tu farandoles avec des bagages dans les mains, tu virevoltes au volant d'une Aston Martin ultra confortable, tu fais la roue en récoltant des sous.

Ensuite, tu rentres chez toi et commence enfin la vraie vie, la sympathique, celle qui te permet de t'évader grâce à différents projets créatifs.

Pour oublier le boulot. Mais à peine ouvres tu ton portefeuille que tu ne peux l'oublier. Il est plein de billets de 5. Des tips.

Et c'est bien là le problème, le pourboire (tips) devient une véritable drogue. Quand tu compares la différence entre travailler, dépenser l'argent de sa carte bleue pendant un mois en attendant la paye et travailler, ramener pièces et billets qui subviennent largement aux dépenses de la vie quotidienne puis ne toucher à sa carte bleue seulement pour les grosses dépenses comme le loyer ou les billets d'avions, tu comprends pourquoi tes coéquipiers ont loin d'eux l'idée de quitter les comptoirs de l'hôtellerie pour les plates-formes téléphoniques ou autres chaînes d'usines.

Et forcément, toi aussi.
C'est tout simplement franchir un niveau de vie. Celui du gars qui galère à celui qui capitalise en banque.
Bon, pas de quoi bouffer 4 pattes à un ver de terre, mais suffisamment pour se payer une coupe de billets d'avions. 3 ou 4.
Et c'est bien plus important pour moi à l'heure actuelle qu'un ostie d'char que tout le monde regarde dans la rue.

La grandeur de la généralité du monde dont nous connaissons les limites se découvre petit à petit en tournant sur le globe.

Putain, mais qui s'aime et le peut me suive !!
D'ailleurs je termine sur un aparté qui consiste à passer un message à tous mes proches et connaissances :
La chose la plus frustrante pour moi en voyage est de ne pas voyager aux côtés de ceux que j'aime. Je vous assure qu'en plus, il y a vraiment certains de mes proches dans lesquels je perçois une aptitude exceptionnelle au voyage et une facilité évidente.

Ceux qui peuvent et se posent la question... n'hésitez plus !
Note: 5/5 - 2 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Par kasack noir
Le 15/06/2009 à 13:22:40
Qui sont ces gens ???
Par Nicodeloin
Le 16/06/2009 à 00:11:03
Des clients de l'établissement.
Have a good day, sir !


Par Ange
Le 16/06/2009 à 12:26:01
Il y a toujours autant de poésie dans tes récits. J'attends avec impatience chaque nouvelle page.
Tu as l'air serein et ça suffit à me tranquilliser.
Je t'embrasse très fort.
Par Nicodeloin
Le 16/06/2009 à 22:10:04
Bonjour Ange,

Très gentil message qui me touche, qui plus est joliment écrit.

As tu déjà pensé à écrire des nouvelles ?
Je suis certain que ça passerait bien.

Je vous embrasse très fort, et merci encore !
Par Ange
Le 18/06/2009 à 16:44:53
Je sens de l'ironie dans ta réponse.....
Par Nicodeloin
Le 18/06/2009 à 23:35:26
Ca me fait mal au coeur de voir que je ne suis pas arrivé à transmettre par écrit ce que je ressens.


Aucune ironie de ma part, et jamais avec toi.

T'es un des seuls humains à poster ici qui ne fait pas une putin de fotes d'orthograff sur 3 lignes.

Te connaissant intellectuellement, je pense que tu en serais capable, en tout cas si tu as des choses à me faire lire ça sera avec grand plaisir.

-- Gros bisous --
Par Ange
Le 23/06/2009 à 16:01:21
Je prends donc le compliment avec plaisir





Par le fournisseur de clopes
Le 18/06/2009 à 15:44:35
Hello my friend

how are you ??

Excuse pour mon anglais pitoyable, hihi pourtant j'aimerais bien reussir a t'ecrire un mess entier en anglias mais pour ca il manque de pratique meme si je meurt d'envie d'aller le pratiquer .....

Ici j'ai récup the Mich family

Ca fait plaisir de te relire, j'ai louper quelques épisodes et pas les meilleurs... ce qui ne m'empeche d'etre avec toi et tes proches

Tu as bien fait de repartir sur un bon pied je te souhaite un bon voyage et que la fete commence ...

bisous a+

ben
Par Nicodeloin
Le 19/06/2009 à 03:17:42
Salut ben !


T'as récupéré Mich 21 également?

Ostie ! Faites vous plaisir les amis !

Ici je ne te taxerais pas grand chose et je pourrais même te filer de la Matador pas très bonne en masse.

Bien à toi, coyote !


Par Gregorinho
Le 19/06/2009 à 19:25:03
Salut Nico,

Un prince est parti de la ligue 1 et ça fout sacrément le cafard! Je suis de ceux qui pensent qu'il aurait dû finir sa carrière à Lyon... Va mater les vidéos sur ce lien: http://www.olympique-et-lyonnais.com/mercato/le-transfert-de-juninho-est-une-honte-pour-le-football-francais,2717.html
ça fout la larme à l'oeil...
Par José
Le 20/06/2009 à 20:12:03

Le lien est super bien choisi.
Quel joueur !

Juninho a souvent été décisifs dans les grands matchs.
Contre Barcelone et le Réal, deux cadors du football européen, le très haut niveau de la compétition, il a marqué 3 fois et réalisé 2 passes décisives. Peut être même plus, la ridicule rapidité de ma connexion m'empêche de le vérifier.

Juninho est l'âme de l'Olympique Lyonnais depuis 7 ans.

L'OL sans Juninho, c'est comme une guitare sans cordes, ça sonne pas.

Il n'y a pas de fumée sans feu comme il n'y a pas d'OL sans Juninho.

L'habit ne fait pas le moine et prudence est mère de sureté tandis que Juninho fait l'OL et que ses coups francs sont mère de nos victoires.

L'OL sans Juninho, c'est comme une rupture, ça fait mal au plus profond du coeur.

Mais que dire de Juninho sans l'OL ? Restera-t'il après sa carrière?
Que ceux qui veulent d'un Juninho entraîneur se manifeste.

Ahhh...Juninho.

Ton charisme et ton but contre le Werder Brême m'ont fait reprendre goût au football qu'un systême capitaliste m'avait fait abandonner. J'ai aimé Pedretti et suis un inconditionnel de Toulalan, grâce à toi avant tout.

L'OL sans Juninho, c'est comme l'éternité qui brutalement s'interrompt, comme la douche froide du réveil, comme un bistrot sans clients.

Juninho, Life is life, Pernambucano, la vie c'est la vie.
La vie avec Juninho, c'est que quand il pose le ballon à moins de 40 mètres du but adverse, tous les poils se hérissent délicatement. Les piliers de comptoir posent avec grand plaisir leurs verres car ils ne veulent pas en perdre la moitié. Tout le monde attend avec anxiété et délectation. Lorsque tu t'élances, les coeurs battent plus vite. Au dixième de secondes où le ballon passe par dessus le mur, les gestes sont incontrôlés. Très rapide, irréflechis, incontrôlés. Certains vont bouger les pieds, d'autres vont se cambrer légèrement, d'aucuns vont subtilement lever les mains.

Et tous vont attendre de voir si le filet bouge.

Et lorsqu'il bouge, que le ballon est au fond, les hurlements fusent. Les regards se croisent au milieu de signes équivoques et autres exclamations. Et tous, nous n'avons qu'un joueur dans nos yeux pétillants : Maître Juni.

Presque 50 fois sur coup de pied arrêtés. Enorme sur une carrière. Record du monde, d'ailleurs?
Et il a fait ça chez nous, en embrassant l'écusson à chaque fois.
Supporters Lyonnais, mobilisez vous pour Maestro Juninho !

L'OL sans Juninho, c'est comme draguer sans humour, ça sert à rien...

Il va probablement partir en fin de saison, ce serait peut-être mieux.
Mieux pour Aulas qui pourra enfin assouvir sa soif de vaincre, ou plutôt de gagner, que dis-je de gagner? D'amasser. C'est à dire composer une équipe avec un nouveau système qui ira dans 3 ans défier les clubs plus riches de C1.
Mieux pour lui qui partira avec le souvenir de 7 titres.

Mais pour nous, c'est une bougie éteinte, c'est un souffle au coeur, un ver de terre dans un plat de spaghetti. Tout sauf mieux. Comme une rupture amoureuse. On sait que ça va se terminer bientôt, que ça sera peut-être mieux plus tard finalement, mais ça fait tellement mal sur le coup.

Juninho, je t'aime.
Juninho, nous t'aimons.

Pour tout ce que tu nous a apportés au niveau du plaisir et de la confiance.

Il mérite ce qu'aucun départ n'aura jamais eu. Il mérite la totale !

Supporters Lyonnais, mobilisez vous pour Maestro Juninho !

Et je remercie Maestro Gregorinho !


Par Guillaume
Le 23/06/2009 à 20:08:31
Waaaaa ça c'est de l'hommage.

Par Ange
Le 04/07/2009 à 22:09:32
regarde moi ça :
http://ocean.ac-lyon.fr/publinet/Resultats?Unom_ecr=5&Ubase=pub_8&Utyp_aff=Resultats&Unum_cri=2&Uval_cri=B&Uval_cri1=31209#bookmark

Par Alex
Le 30/10/2009 à 01:50:00
Alors comme ça t'es arrivé en retard !!!!!
Je le savais pas ça...On va en jaser demain matin tu vas voir, avis écrit et prochain écart : DEHORS !!!
Non mais oh, faut que je vous surveille si je comprends bien :-)
Non, blague à part, je devrais forwarder ça au futur appliquant pour qu'il comprenne de quoi il s'agit...
Très bon résumé mon cher.
Dors bien mon ami, et à demain, 7h00 !
Bye,
Alex


Laisser un commentaire