Good morning Cambodia

14/12/2006 - Pays : Cambodge - Imprimer ce message

Good morning Cambodia, Good Morning les crevards.

On est au Cambodge. La toute première chose qui nous as interpellée est la puanteur. Ca pue, partout, ca pue et c'est pas bon à renifler.

C'est à Stung Treng que l'on a pu apprécier en avant première les phéromones écoeurantes du mélange : Rues dégueulasses de poubelles ou déchets en tout genre et stands de bouffe proposant insectes ou autres batraciens grillés.
Ceci après un court trajet en minibus suivi d'une énième traversée du Mékong.

Stung Treng, heure de séparation avec nos copains le trio Israéliens. Eux partent pour Siem Reap, ville près des temples d'Angkor et nous prenons un bus dont le terminal est Pnom Penh, la capitale. On s'arrete à Kompong Chan, un peu au pif, pour 2 nuits. Le hasard fait très bien les choses car un Français apiculteur rencontré dans ce bus et revu ensuite à Pnom Penh nous a révélés que juste dans la foulée de notre descente, les passagers ont quittés le bus pour emprunter un minibus dont le conducteur était fin raide pendant qu'un autre type sur le toit a fait les sacs 1 par 1, raflant tout ce qui avait de la valeur.

Bonne entrée en matière, Robin des Bois du Cambodge, qui vole aux "riches" pour donner aux pauvres. Faux. Pour revendre aux "riches". La bonne étoile est donc toujours au dessus, scintillante de toute la richesse que nous lui apportons...et qu'on ne s'est toujours pas fait tirée.
Après 7 semaines de vadrouille, c'est quand même remarquablement...étrange. Il reste une semaine et demi pour que s'abatte sur nous Rackets, perte des passeports, problèmes d'argents et autres embrouilles au riz fri et à la nouille.

Encore un jour se lève sur la planête Cambodge et 2 vélos nous attendent au rez de chaussée de la Guest House. Une Guest House ouverte 24h/24 avec des tarifs à l'heure. Un hotel de passe où l'on passe pour deux pédés en partageant une chambre avec un seul lit 2 places. Comme à chaque fois, on passe pour 2 homos qui se tapent dans l'arrière-train après avoir chanté "Baby One More Time" et avant de gratter "Les Hommes Que J'Aime".

On en a rien à foutre mais ça fait chier quand même. But it's the cheap way.
-Nous pédés? Plutot nous faire enculer!


C'est pas les occasions qui manquent par ici, les Cambodgiens nous regardent autant que les femmes du pays (qui au passage sont interdites de fumer, quelle nullitée...) et n'hésitent pas à lancer des clins d'yeux aux "riches" Européens.
-Va t'en pééééédéééé !
Tous torse poil la plupart du temps, et en plus costauds les types.

Bref, on va pas se faire suer la vie, 2 parties d'échecs et un rouge d'Espagne cloturent la première soirée.

-On va ou?
-La ou le vent mène nos byciclettes rouillées.

Il nous a mené jusque par les routes, les demi routes, les sentiers et la boue, jusque dans le Cambodge profond. La campagne, les paysans. L'endroit ou les gamins accourent pour lancer depuis le bord de la route des "Hello", "Sus'Deii" ou même "Bonjour". On a rencontrés au Cambodge plus de gens parlant Français qu'au Laos, les 2 ayant étés des colonies. J'en sais pas plus, j'ai pas
encore lu le Lonely.

Les crevards...Tous les merdeux s'avancent la main tendu: "One Dollar", "One Dollar". Le prix classique, toutes les choses quotidiennes valent 1 dollar.

-One dollar sir.
-No money for you, understand?
-One dollar, hello sir. One dollar.


Ils lachent rien. Les travellers non plus.
Quoi 500 Riels? Ah oui, un geste de bonté pour quelques clichés.
Quoi, la fin d'un sandwich? Oui c'est vrai, mais le gosse n'avait pas 6 ans et il avait les pieds crades.
Normal, ils n'ont pas de chaussures.

C'est une connerie de leur filer de la thune car ils croient que ca sera comme ceci toute leur vie. Les touristes arrivent et, touchés par l'aspect général de l'environnement, balancent One dollar par ci et one dollar par là.

Ah nom de Dieu, qu'est ce qu'ils sont pauvres et affamés! Impressionant, voire choquant.
Et les gamins trainent dans la rue, et ils envoient ça aux étoiles perdues, encore combien attendre? Combien attendre? Attendre que tu me donnes, combien tu me donnes?

-Rien, j'ai déjà mangé, je veux pas de tes ananas, même pour 1000 Riels (4000 Riels = 1 dollar)
-You want sir? You want. One dollar sir, please one dollar you want sir?

On est des cibles, ils ont besoin de nous.
-Non merci, pas de scarabés grillés. Vous êtes sur que ca se mange?

Ce pays a été et reste encore truffé de mines anti-personnelles. Alors il n'est pas rare de croiser un malheureux unijambiste qui a eu la mauvaise idée d'aller cueillir des champignons ou suivre un papillon dans un champ par un beau dimanche après midi.
Et là, et bien la seule chose que tu fais, c'est regarder le bout de tes pompes en marmonnant
:" Et bien...et bien...il a pas du aimer..."
Meme une fin de cigarettes leur fait plaisir. Pauvres messieurs.

Ravis d'avoir vu de près le plus gros cochon qu'il nous a été donné de cotoyer (quoique j'ai des potes... ;-) ), nous rentrons à l'hotel de merde aux murs placardés d'affiches incitant à l'utilisation du préservatif.

-Qu'est ce qu'on fait ce soir?
-Comme d'habitude Minus. On va conquérir le monde.

Le procédé? Whysky Cambodgien "Mékong River" et deux bouteilles en plastique découpées en guise de biberons.
2 heures plus tard, un Pierre Feuilles Ciseaux en 2 manches gagnantes perdu et me voilà en caleçon de bain.

-Il craint ton gage, mec.
-Je te rappelle que c'est ton papier que tu a pioché dans le chapeau.
-Certes...J'avais marqué une ou deux brasses?
-3, escroc.

Ca réveille de se tremper les fesses dans le plus gros fleuve d'Asie. Une douche et un petit moment à converser avec les gamins tout nus dans la rue. Ils refoulent ces gosses, ils ont une énorme carence hygiénique. Certains dorment à même le goudron, sur un bout de carton. Ceux qui ont quelques notions d'Anglais tentent de nous raconter une petite histoire à la con pendant qu'un autre s'accroche à nos pantalons.

Aie aie aie...Il faut le voir pour oser l'imaginer.

Mais le pire reste Pnom Penh, capitale, parce que même les adultes s'y mettent et les gamins parlent un Anglais relativement correct.

Le pire arrive après un trajet en bus.

Le pire va arriver.

Mais j'ai LA parade : Le trou de la taille d'un briquet qui a creusé au fil du voyage la semelle de ma tennis gauche.

Note: 5/5 - 3 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Par papounet
Le 14/12/2006 à 21:31:27
salut fils,
pas tres interessant ce pays.
fait attention a toi.
bien les photos il me semble que tu a fait encore des progres.
gros bisous a+ nico
Par Nicodeloin
Le 15/12/2006 à 15:45:48
Salut papa, maude má dit que tu te rasais devant mon blog des que tu rentrais du boulot...ca me fait plaisir.

Jéspere que tu fous pas des poils partout sur le clavier, merci en tout cas pour les photos et a plus!


Par ben
Le 15/12/2006 à 09:33:24
Enorme le jeu du pierre feuille ciseaux completement bourrez ca doit etre marrant .....sympa les photos mais plus ca va et plus les pays sont pauvres jai limpression mais ca doit etre quelque chose a voir quand meme !!Gardez la bien cette bonne etoile elle peut vous servir des fois


aller bonne route bisous
Par Nicodeloin
Le 15/12/2006 à 15:51:08
On a une bonne etoile mais une pour deux sera pas suffisant, ce qu'on espere c'est que les douanes ne nous allegerons pas d'une guitare ou de fringues....

bisous a toi et engueule le facteur!
Par ben
Le 16/12/2006 à 09:14:30
franchement le facteur je lattend toujours ce con

il doit venir a pied depuis l'asie ou alors le tuck tuck ne la pas poser au bon endroit


aller bisous



Par Ange
Le 15/12/2006 à 21:30:42
Hello You !!

Je sais ça fait longtemps que je t'ai pas ecrit mais t'inquiéte je suivais ton blog. J'ai repris le taf mais à mi-temps donc c'est cool. Arno s'est fait opérer du genou : il recupére bien.
Au fait il à le meme slip que ton pote.
Pablo a eu son premier fous rire aujourd'hui : excellent.

Gros Gros bisous.
Par Nicodeloin
Le 17/12/2006 à 07:41:08
Hello cousine,
Merci de donner des nouvelles ca me permettra de n'etre pas trop perdu a mon retour, c'est cool.
J'invite tout le monde a faire de meme.
Le meme slip? Et il a pas honte?
Maude a dit qu'il etait trop laid ce slip et je le confirme.
J'ai quand meme bien hate de voir ce petit poussin que vous avez pondus...que ca le fasse rire ou non...

Bisous gros


Par maude
Le 16/12/2006 à 18:01:44
Ca c'est bien toi,faire des gages à la con et tomber dessus comme un panet!
profite bien du beau temps,attention à toi.
bisous
Par Nicodeloin
Le 17/12/2006 à 07:44:40
Salut maude, on est pour l'heure a Bangkok et on a un temps trop chaud, trop lourd. Mais c'est OK.
On rentre dans 3 jours, c'est un peu la blaze.
Meme carrement parce que ce voyage a ete un pire bonheur.
On fait gaffe encore et toujours, et meme plus que jamais.
Toi tu es une panette en ruth.


Par maman
Le 17/12/2006 à 10:04:51
kikou Nico heureusement qu il y a ton blog pour pouvoir te suivre dans ton parcours.comme quoi on apprends des choses tous les jours .profites bien ,tu as raison fais a toi.je te fais de gros bisous .jtm veut dire je t aime mais tu le savais
Par Nicodeloin
Le 09/01/2007 à 17:20:52
Oui ma maman, je te promets de t'aider quand je rentrerais....



Laisser un commentaire