#Phu Coq#

22/04/2007 - Pays : Vietnam - Imprimer ce message
Pour notre deuxiême week end ensemble, c'est Phu Coq qui est choisi pour destination. Phu Coq, ile peu touristique localisée au sud de la frontière Vietnamo-Cambodgienne.
 
A la bourre un jour, à la bourre toujours. Ca se confirme ce matin là.
-Désolé la troupe, mon portable a juste vibré.
 
Cette troupe est composée des 4 mêmes auxquels se sont rajoutés le couple Aurélien Aline. Ils viennent de Lyon et Aline effectue également un stage dans l'hopital Franco-Vietnamien. Aurélien, de son coté, est bien partie pour passer 5 mois paisibles de vacances...Un couple très sympathique et vieux de 7 ans qui, selon un avis Breton, ne va pas du tout ensemble au vu de l'attitude BCBG d'Aline et de l'esprit macho méditerannéen d'Aurélien.
 
Ce sont des conneries. Ils sont certes différents mais s'assemblent très bien.
 
Lucie arrive en bonne dernière à l'ultime minute et nous nous soummetons au rituel pénible mais nécessaire du controle des bagages. Bon, ici c'est loin d'etre les paranoiaques douanes Australiennes, j'aurais même pu transporter dans mes poches le sachet d'herbe que j'avais, pour éviter tout ennuis, préféré laisser à Saigon.
 
On embarque avec un peu d'appréhension dans un petit coucou à hélice de la Vietnam Airlines et le décollage débute avec le bruit étourdissant  des immenses pales d'acier qui fendent l'air à toutes berzingue.
 
Ca me saoule les avions. Ca me saoule vraiment. 1 semaine auparavant sur le vol Sydney-Saigon j'étais resté coincé pendant 8 heures contre le hublot et à coté d'une Vietnamienne qui faisait la gueule dès que je bougeais un poil, la tirant de son sommeil léger.
Par pur altruisme, je me suis dit que je tiendrais 8h sans aller aux toilettes.
Puis le hamburger dévoré en une poignée de secondes juste avant l'embarquement alors qu'une voix oppressante énonçait dans les enceintes de l'aéroport mon nom plus celui de 3 personnes, a commencé à peser sur la totalité de mon bas ventre.
 
Deux heures plus tard, je passe par dessus la marmotte et fais la queue en tachant de masquer la douleur des crampes.
Chier à 20 000 pieds d'altitude...mon fantasme.
C'est tellement chouette de se cogner la tête contre le lavabo pendant les turbulences, tellement sympa de se torcher avec leur pécul en craft et tellement charmant de tirer la chaisse d'air.
 
Les longs courriers, j'en ai ma claque...
 
Pour le moment et dans ce coucou à hélices, c'est à tout péter 1h30 de vol avec pas mal de petites frayeurs: Les hélices, c'est démodé.
 
Une fois arrivés et bien arrivés, une poignée de taxis ou propriétaires d'hotels se ruent sur les passagers. 15 minutes de négociations-concertations et nous voilà parti pour nos nouveaux quartiers où nous séjournerons 3 nuits, en bord de mer.
Des chouettes bungalows où nous nous serrerons à 3 par lits, males entres couilles et Dames avec Gros Lézards.
On en a vu des énormes, ainsi que des grenouilles au museau bizarre qui squattaient la salle de bains.
-Prend la dans ta main!
-Tu rigoles je touche pas à ce truc, c'est pire que le curare.
 
On est tous les deux Jerem' et moi , un tiroir de bureau pour lasso, à tenter de capturer une putain de grenouille vraiment moche et donc terrifiante.
 
On la dégage puis on joue aux échecs, je gagne.
 
Il est minuit, tout le monde est couchés, Aurélien et Aline ont exceptionellement pris une chambre, période d'ovulation peut etre...
Nous sommes seuls dans le bungalow et nous discutons d'une expérience qui nous titille tous les deux.
On se regarde dans les yeux, profondément. Je l'interroge du regard :
-Tu es sur qu'on le fait?
-Je sais pas...Je serais bien chaud, oui...
-Solène l'a déjà fait...si je ne me trompe...
-Oui...oui c'est vrai. Je crois qu'il faudrait que j'essaye au moins une fois dans ma vie.
-Toute expérience est bonne à prendre.
-OK, alors faisons le tout de suite pendant que nous sommes euls.
-C'est une grave décision et un acte important. Es tu sur de vouloir le faire avec moi?
-Oui, je le suis.
-Sache que je suis fier de toi et heureux d'être ton partenaire pour cette première fois d'une action troublante voire même répugnante pour la plupart de nos semblables.
-Tu crois qu'on fait une connerie?
-Il faut prendre des précautions et y aller doucement au début...Ca devrait aller.
-Oui, c'est le début qui semble difficile mais une fois la machine huilée, on peut hausser le rythme.
-Tu as ce qu'il faut d'ailleurs?
-Oui, dans ma trousse de toilettes.
-J'ai également dans mon sac le nécessaire pour que tout se déroule pour le mieux.
-Okay Kikette, c'est quand tu veux.
 
Nous décidons de passer à l'acte.
 
20 minutes plus tard, je scrute le visage de mon ami dont la tête dodeline légèrement de gauche à droite. Quelques perles de sueurs se sont installées sur sa nuque et à la commissure de ses lêvres, entrouvertes. Il a les yeux fermés et sa respiration est hachée. Son bras sous pression laisse transparaitre des muscles saillants qu'il s'offre par séries de 50 pompes quotidiennes.
Son index tendu rejoint le mien.
Il pousse un soupir et renverse la tête en arriêre. Il a l'air d'aimer, c'est bien. Moi je trouve ça pas mal mais un peu longuet au bout d'un moment.
Je continue tout de même avec plaisir car la communion entre nous atteint son apogée lors de cette expérience.
Jerem' écarte un peu plus les cuisses et grogne un murmure. Je reste attentif: Il veut dire quelque chose. Il transpire, mais il sent bon.
Il se passe la langue sur les lêvres puis ouvre grand la bouche.
Bon sang, il ne va pas parler, il va crier. J'espère que non. Il ne faudrait pas réveiller les filles, ça la foutrait mal.
En une fraction de seconde il change de main et continue son manège. Ca aurait presque été le moment propice pour lui dire "Change pas de main je sens que ça vient" mais celà aurait troublé le silence qui rendait cet instant si étrange mais si parfait.
Ses paupières remontent, nos regards se croisent dans une complicité évidente et sensuelle. Il s'essuye le front du revers de sa main libre et lève les yeux au ciel afin que le plus distinctement possible résonne depuis ses cordes vocales:
 
-Esprit, es tu là?
 
J'explose de rire.
 
-Vas-y kikette tu abuses, il faut le faire sérieusement pour que ça marche!
-Désolé, archi désolé, c'est la façon dont tu l'as dit qui me fait marrer.
 
Il retire son doigt du verre retourné au milieu de la table.

-Il ne viendra jamais ce connard d'esprit. Fallait peut etre lui parler en viet...
-C'est surtout qu'ils sont tous occupés à se rincer l'oeil dans le bungalow des filles. On laisse tomber?
-Ouais, on va plutot jouer la revanche aux echecs.
On met de cotés les morceaux de papiers de A à Z pour une éventuelle prochaine fois, je gagne la revanche et le droit de dormir du coté gauche sur ce matelas un petit peu trop dur.
---------
-Kikette, faut se lever. Tout le monde est en bas pour le petit dèj'.
-....grooooa...
-T'as pas entendu ton portable ce matin? Il a vibré sans arrêt à coté de toi, j'ai été obligé de l'éteindre.
-...hon...
-Dis moi, c'est normal que tu ais la gaule en dehors de ton caleçcon?
-Hein??? me redresse je.....T'es con...en plus c'est vrai j'ai le barreau m'sieur Barrault.
3 Hondas semi-automatiques et à 11h tapantes on s'enfonce dans les profondeurs de l'ile. L'étape prévue était une ville au nom imprononçable que l'on aurait normalement du rejoindre en 1/2 heure. Nous l'atteignerons 3 heures plus tard, perdus au milieu de la brousse à la croisée des pistes couleur rouge.

Un bon moment de rigolade où les 3 conducteurs ont eu la lourde responsabilité de ne pas planter la roue avant dans un tas de boue ou encore de se glisser par un chemin large comme un cul et délimité au moyen de 2 rangées de barbelés plutots agressifs.
Ce fut limite rugueux.
-Tu veux que je descende? me demande Lucie alors que nous sommes embourbés dans du sable pateux aux grains plus sombres que clairs.
-Non, ça devrait aller, lui réponds je hors d'haleine, n'arrivant pas à dégager la roue de cet attrape-touristes.
-Je crois que ça sera plus simple, réitère t'elle un peu plus tard.
Elle descend, j'accelère et je me retrouve 10 mêtres plus loin.
-T'as vu je t'avais dit, annonce t'elle toute sourire.
-Effectivement...en même temps je sais pas si j'en serais forcément contente à ta place...Allez je déconne. Non, ne remontes pas tout de suite s'il te plait. 100 mêtres plus loin.
Retour aux bungalows, les fringues rougies par la poussière des pistes. Couleur qui me rappelle comme deux grains de terre celle du Northen Territory Australien. Mais là on est pas en Australie.
Mieux que ça. On est en Asie.

Et il n'y a qu'en Asie pour qu'une bande de masseuses passablement agées nous harcèlent pour proposer leurs services.
-50 000 dongs? 2,5 euros, oui ça va c'est honnête pour un massage. Ca se passe où? Sur la plage?! Ah ben non, c'est nul.
Petite sortie à l'Eden, restau branché des alentours qui a eu la bonté de nous offrir plusieurs tournées de "shooters", un mélange pas très méchant.
Une agréable soirée où Aurélien a été jusqu'a réclamer une pelle pour labourer la courte plage devant le restaurant car le sable et l'écume des vagues lui avaient subtilisés sa claquette droite.
 
-Arrêtes Aurelien, tu es en train de bousiller la plage! lui crie Aline.
-Je les avais depuis 5 ans!! Putain, j'ai envie de pleurer!
A ce moment j'ai su qu'on allait bien s'entendre, c'est tout moi ça.
 
Une agréable soirée entachée par la disparition de l'appareil photo de Solremi, mais c'est surtout la carte mémoire qui est à pleurer car les photos ne se refont pas, à l'inverse des appareils.
 
Une agréable soirée où j'ai beaucoup echangé avec monsieur le Banquier Aurelien Inigo Vega:
-Un vagin, ça se travaille.
-Moi ce que j'en dis, c'est qu'il faut être prudent.
Quand tu veux où tu veux, mec.
 
Un orage se fracasse sur notre gueule pendant que nous rentrons, nous mouillant jusqu'aux os, crevant par certains endroits le toit de paille et surtout remplissant d'un litre de flotte le casque de notre moto (obligatoire ici pour les conducteurs mais pas pour les passagers...    ???) malheureusement oublié.
 
-Bon, Lucie, demain tu conduis.
 
Puis finalement personne ne conduiras car malgré les parties de cartes à rallonges de la veille, où j'ai echappé de justesse et grace à un habile procédé au gage d'aller chanter une sérénade sous la pluie à la porte des 2 grosses danoises qui occupaient elles aussi un bungalow, tout le monde se lève de bonne heure pour le départ du bateau qui nous embarquera toute la journée.
Un petit rêve innatendu m'ayant coupé la parole et le plaisir, je n'ai pu apprécié cette journée tuba-masque à sa juste valeur. Une journée bronzette sur le toit  brulant du petit raffiot, visites de faunes sous marines superbes de couleurs et d'oursins, gare aux pieds, puis une fois les palmes abandonnées quelques parties de pêche avec Michel, un Français installé au Vietnam.
 
Marié à une Vietnamienne, il "possède" lui aussi une vingtaine de bungalows à portée de plage qui lui assurent une rente suffisante à sa survie. Posséder n'est pas vraiment le mot exact, étant donné qu'au Vietnam les expatriés n'ont pas la possibilité d'être propriétaires, ce qui les oblige (tu parles d'une corvée quand tu vois l'epoustoufflante beautée des fleurs locales) à se marier avec une Vietnamienne et ainsi enregistrer au nom de la demoiselle les paperasses administratives des biens achetés avec la caillasse du damoiseau.
 
Michel :
-Mais il y a un truc où il faut se méfier, c'est arrivé à plus d'un occidental ici, c'est quand le mec il rentre au pays pour quelques mois, ça bouge du coté de sa belle famille.
Je veux dire par là que le type revient de son voyage et retrouve sur ses terres qu'il a payé et dans la maison qu'il a financé la famille de sa femme qui s'est tout simplement installé, laissant juste quelques frusques invendables lui appartenant sur le perron.
Ils lui font comprendre qu'il a été bien gentil mais que maintenant il est indésirable ici. Et le gars ne peut strictement rien faire.
-C'est dégueulasse.
-Oh oui. Il faut se méfier car il y en a beaucoup qui ne se marie uniquement pour l'argent. Ma femme elle est bien, elle, j'ai bien choisi. Elle ne me fera jamais ça.
-Ah oui?
-Oui, ca fait plus de 8 ans que nous sommes mariés. J'ai toujours sur moi la photo du mariage, vous voulez la voir?
-Okay...Voyons voir.......euh......elle est jolie....mais euh......quelle age elle avait, là?
-Tout juste 20 ans.
-.....Très bien. Et...euh....je peux vous redemander votre age? Je saute du coq à l'ane, désolé, c'est juste pour information.
-J'ai 75 ans.
-Le bel age...hem hem...Là je vais carrément passer de l'ane à la mouche qui lui renifle le cul mais  euh...vous avez prévu de revenir en France un de ces 4 pour faire un coucou à votre famille?
-Peut etre...mais je pense à priori que non.
-Oui, je crois que c'est plus judicieux, du moins plus raisonnable, j'entends par là que l'avion c'est très éprouvant pour les septagenaires, hein...Très éprouvant.
 
Très éprouvante également la cuisine Vietnamienne pour les tourtereaux AA qui ont mal digérés le menu du midi, à savoir Calamars cuisson douteuse enrobés de sauce "roulis du bateau". Pour preuve que c'est un couple en fusion, ils ont repeints les chiottes presque simultanément.
Pendant ce temps, on se fendait la gueule en assistant aux besoins d'une vache qui passait sur la plage avec ses copines. Elle a pissée sur l'une des tables du restaurant, peinarde.
Ca part loin un jet de pisse de vache, même si ça n'a pas la grace d'un jet de gerbe d'un directeur de banque.
 
On a trinqués du vin rouge local à la santé des deux puis on est allés se coucher, car le vol retour était à 7h30 du matin.
 
Retour à Saigon.
Retour à Saigon et la prochaine grosse écheance va être Thibault. Tibo Tibo.
Tibo arrive dans 3 jours et on va bien se marrer.
Tibo, Sosso, Jerem' et moi à Saigon....Si on m'avait dit ça il y a 2 ans....Ca parait tellement dingue. Mais réel.
Saigon.
Je vais voir Brisbane dans un peu plus d'une semaine.
Et j'en ai rien à branler de voir Brisbane qui me parait fade dans un peu plus d'une semaine.
 
En effet, qu'est ce que ça peut foutre de voir Brisbane quand tu es en ce moment même à Saigon ?
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Par seb
Le 22/04/2007 à 18:58:46
Courage Mec!
A+
Par Nicodeloin
Le 23/04/2007 à 04:57:17
Salut mon poulpe, content de te voir trainer dans le coin, je te dis un grand courage a toi aussi et si jamais tu as des photos a m'envoyer de ton nouvel appart, n'hesites pas!


Par ptiteange
Le 22/04/2007 à 22:42:02
alors comme je voit tu t'éclate toujours autant!et dire que moi je me fait chier en france a réviser , mais bon je voulasi savoir la fille en foto dans couple a vec elle s'apelle comment?et elle est d'ou? car elle me fait penser a une fille qui etait dans ma classe a st romain. Si c'est solenne le monde est tres petit
bon allez je te laisse bisous a plus
Par Nicodeloin
Le 23/04/2007 à 05:01:24
Bonne reussite pour ton concours en premier lieu, et ensuite toi tu ne lis pas les textes... ;-)

Car oui c'est bien la charmante Solène qui était à St Romain.

Continue de réviser, ne lache pas, et tiens moi au jus sur la suite des evenements...

Bisous!

Par sosso en question
Le 23/04/2007 à 05:57:49
Oui c'est bien moi!!! Mais qui es-tu?
Par ptiteange
Le 23/04/2007 à 07:52:09
mélody messonnier on étais ensemble en premiere ou seconde je restais avec mélanie laetitia et audrey bon voyage atoi aussi bisous
Par solene
Le 23/04/2007 à 12:02:31
coucou!!! Ca fait un bye dis donc!!! J'espere que tu vas bien depuis le temps! bon courage pour ton concours(au fait lequel?)
Bisous!
Par ptiteange
Le 23/04/2007 à 12:04:28
Intit et toi tu devient quoi comment tu a trouver nico? et que fait tu la bas en tout cas ca fait plaisir d'avoir de tes nouvelles
bisous



Par Nicodeloin
Le 28/04/2007 à 03:44:13
Ben tu vois que tu n'es pas timide!

;-)



Par guillaume
Le 23/04/2007 à 21:08:50
copain d'avant vous connaisez ??
Par Nicodeloin
Le 28/04/2007 à 03:29:22
;-)

T'es con....

;-)


Par motorcyle
Le 24/04/2007 à 07:25:30
Hello le travller !!!!!!

Comment vas a travers ces pistes défoncées????Le mich nous a fait un faux plan, il ne s'est meme pas arreter pour boire deux ou trois ballon, ila filer tout droit dans le sud. Il n'a plus de boulot donc le revoila parti en vadrouille pour finir dans quelque temps chez le grand mich et ses montagnes..... Voila pour les news du travailleur blogeur!!

Bon trip

A plus ma couille

PS: pour une fois je suis pas le premier sniff !!!!
Par Nicodeloin
Le 28/04/2007 à 03:31:16
Hey ben,

tout va bien merci...

Dis donc oui tu n'es plus premier, c'est pas bon tu baisses dans mon estime...

ET mich est pas venu?

Le salaud...

Bises a toi. ET a lui.


Par Benoit
Le 24/04/2007 à 14:22:06
Hi!
Tu réponds tjrs aux questions?
J'aurais aimé savoir si lors de tes fréquents vols de ces derniers mois tu as déjà pu utiliser les toilettes d'avion à des fins autrement plus agréables (seul ou à plusieurs...)
Bizbiz
Par Nicodeloin
Le 28/04/2007 à 03:33:24
Jamais.
La première fois dans ce cas sera avec toi et Coco lorsque nous irons en Bulgarie en fevrier prochain.
Par Benoit
Le 28/04/2007 à 18:43:05
J'aime pas les yahourts, qu'est ce que j'irais foutre en bulgarie...



Par Matin Rouge
Le 24/04/2007 à 15:07:39
Il semblerait que mon précédent passage n'ait pas laissé d'empreinte... Dommage.

Par Matin Rouge
Le 24/04/2007 à 15:09:47
Paulo Coelho disait :

"L'extraordinaire se trouve sur le chemin des gens ordinaires."
Continue à écrire dans la Neige, même si c'est Ephémère.

It was just thought for Tio'...
Par Nicodeloin
Le 28/04/2007 à 03:37:00
Quelle bonne surprise, chère Morgenrot...

Je suis ravi. ;-)

Peut on aussi dire que l'ordinaire se trouve sur le chemin des gens extraordinaires?

Tioneb est en vacances pour 1 petit mois mais il reviendra vite...

Paulo Coelho a aussi dit:
"Tu peux ecrire en lettres d'or dans la neige...suffit d'avoir envie de pisser."

Bon, je te l'accorde, il était bourré.


Par maman
Le 25/04/2007 à 09:08:22
kikou Nico ca va ?t as bien fais de ne pas arreter ton blog ca fais plaisir a beaucoup de personnes surtout moi.t es tout seul je crois en ce moment ;prends soin de toi.big biz
Par Nicodeloin
Le 28/04/2007 à 03:40:09
Salut maman, j'ai hate de rentrer a la maison quand meme...

Oui je voyage seul mais je ne le suis jamais, vous etes toujours avec moi....

Et papa au fait, qu'est ce que tu fait??

Je te vois plus dans le coin! :-(


Par maude
Le 25/04/2007 à 11:20:37
salut mon ninou,plus trop le temps.Je vais allez bosser d'ailleur j'ai un cdi maintenant!
Hier j'tais au concert de Renaud a St Etienne,pas mal.
A bientot et fais attention gros bisous
Par guillaume
Le 25/04/2007 à 14:32:28
felicitation

Par Nicodeloin
Le 28/04/2007 à 03:41:42
C'est bien ma fée, je suis fier de toi...
Je fais attention à moi, gros bisous, tu me manques...
Par papounet
Le 29/04/2007 à 11:05:11
ps= la fee est trop forte.
tes photos sont superbes
Par Nicodeloin
Le 01/05/2007 à 10:20:22
Merci beaucoup papounet, je fais de mon mieux.

L'appareil ne me convient plus, la qualité du grain n'est pas assez bonne.




Par papounet
Le 29/04/2007 à 11:02:49
salut fiston,
je regarde toujours ton blog .ici tout se passe bien. dimanche prochain on vote pour le 2 eme tour.
sinon rien de neuf.
mille gros bisous et a+

Par bastien
Le 30/04/2007 à 09:03:17
salut, je rentre du maroc et je me met au courant des dernières expéditions qui me font toujours aussi envie...

P.S tout va bien pour moi.
J'ai pris un PV au maroc
Monde de merde.

Bisous à très vite.
Par Nicodeloin
Le 01/05/2007 à 10:25:23
Bisous mec, je me demandais justement ce que tu trafiquais depuis le dernier comms.

Fait toujours autant plaisir d'avoir de tes news...

A tres vite, comme tu dis.



Laisser un commentaire